Maroc

Nouvelles restrictions à partir de vendredi: les traiteurs sous le choc (VIDEO)

Les propriétaires et gérants des salles de fêtes, les prestataires de services, les traiteurs et les propriétaires ne savent plus à quel saint se vouer depuis que les autorités compétentes ont décidé, encore une fois, d’interdire la célébration des mariages et autres manifestations festives.

Cette décision gouvernementale, prise dans le but d’endiguer la propagation de la pandémie de la covid-19, a mis un traiteur dans tous ses états, Dans une déclaration à Horizon Press, ce prestataire de services n’hésite pas à qualifier ladite mesure « d’injuste » et « d’abusive », aussi bien pour les professionnels du secteur que pour leurs clientèles.


Le choc a été encore plus grand à supporter, a déploré notre interlocuteur, après que la réouverture des salles de fêtes a été permise et que la reprise des activités, se rapportant à l’évènementiel a retrouvé ses couleurs. Avec cette nouvelle interdiction, l’embarras est à son comble parmi les professionnels du secteur. « Nous ne pouvons pas rembourser les arrhes que nous avons encaissées car nous avons déjà dépensé ces sommes dans les préparatifs des célébrations des mariages après l’Aïd.

Le problème est encore plus complexe vis-à-vis de nos MRE qui sont rentrés au pays pour justement, convoler en justes noces et qui se voient maintenant privés de cette célébration », s’est plaint ce prestataire de services.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page