Maroc

Nouvel an : Rabat prend des mesures pour préserver la sécurité et l’ordre public

Barrages routiers, renforcement des patrouilles de surveillance et contrôles d’identité. Tout est mis en place pour assurer dans de bonnes conditions  le passage à la nouvelle année, le 31 décembre.  Les débordements seront sévèrement punis.

À l’approche du Nouvel an, la ville de Rabat est sur«le pied de guerre». En effet, les services de sécurité de la Préfecture de police renforcent leurs efforts de manière anticipative en vue de préserver la sécurité et l’ordre public, et protéger les personnes et les biens dans toutes les zones de la capitale. Les barrages judiciaires et administratifs, les points de contrôle existants aux entrées de la ville, les axes routiers principaux et la police de la circulation, qui sont sous la supervision des agents de la police judiciaire et de la police routière, figurent parmi les principaux instruments préventifs de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) à cet effet, à travers l’inspection de voitures suspectes et la vérification de l’identité des usagers de la route.

Dans le même sillage, il a été décidé de renforcer les équipes de patrouilles de surveillance dans les différents quartiers de la capitale afin de lutter contre les crimes et renforcer le sentiment de sécurité. Selon Zohair Raji, chef de la Brigade anti-gang au sein du Service régional de la police judiciaire de Rabat, dans le cadre des efforts déployés par la DGSN visant la protection des individus, des biens et la lutte contre le crime sous toutes ses formes, la police de la Préfecture de police de Rabat a fait un travail énorme et important au cours de l’année 2021, et ce, à travers les interventions sécuritaires et l’arrestation de personnes suspectes. Et d’ajouter que le nombre de personnes arrêtées dans la capitale a atteint, cette année, 270.793 contre 180.347, en 2020, soit une hausse de près de 50%, soulignant que lesdites personnes ont été appréhendées en flagrant délit. De même que les opérations de pointage ont permis, cette année, d’arrêter 9.720 personnes recherchées contre 8.290 en 2020, soit une augmentation de 18%.

La brigade cynophile en renfort
S’agissant des préparatifs pour la nouvelle année 2022, le responsable sécuritaire a indiqué que la Préfecture de police de Rabat a entrepris nombre de démarches et d’opérations sécuritaires, depuis la mi-décembre, ayant permis l’arrestation de 3.796 individus en flagrant délit et 244 recherchés contre 170 personnes lors de la même période de l’année dernière. Les opérations menées englobent les interventions sécuritaires matinales et en soirée réalisées par les différentes unités de police, outre les barrages installés dans les accès de la ville et ses principales avenues, a-t-il fait savoir. Et de souligner que les opérations de fouille et de contrôle sont menées au sein des barrages par la Brigade cynophile relevant de la police judiciaire, qui utilise des chiens entraînés à détecter les drogues et les traces de sang. L’utilisation également de tablettes a facilité les opérations de contrôle et de vérification des identités. Autant de démarches qui ont permis de réaliser des résultats positifs et d’arrêter un nombre plus élevé de personnes recherchées par rapport à l’année dernière.

Sami Nemli / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page