Maroc

Télé Maroc ou la télévision selon Rachid Nini

 

Du trash, des tabous, des invites poussés à bout, de l’évasion…La campagne de lancement de la chaîne Télé Maroc du journaliste Rachid Nini bat son plein sur les réseaux sociaux. Le personnel de la chaîne qui va diffuser sur Nilesat à partir de Madrid, prépare une série d’émissions et mise sur une grille traitant plusieurs sujets.

La chaîne a choisi les réseaux sociaux pour divulguer le contenu de ces émissions phares. Parmi les promesses de ce nouveau-né de la télévision, on retrouve les émissions « Mintaq Mahdoura » (Zone interdite) qui invitent des personnages publics pour des interviews au langage cru et sans concession. Et pour cause, dans le teaser de l’émission, on peut voir la danseuse Nour, excédée par les questions, balancer un ver d’eau sur l’animatrice. L’autre émission très attendue est «Daribat Chouhra » (Le prix de la célébrité) qui cuisine les stars.
Par ailleurs, la chaîne pourrait profiter de l’engouement pour la télévision qui accompagne le mois de Ramadan pour commencer la diffusion.

Télé Maroc se positionne ainsi comme un ovni dans le paysage audiovisuel marocain qui n’emprunte pas les canaux juridiques classiques établis par la Haca et annonce l’ère d’une nouvelle génération de télévisions entièrement privées avec tous les risques que comporte ce modèle économique dont la viabilité dépendra de beaucoup de facteurs.
Quant au succès de la grille de Télé Maroc qui semble constituer une synthèse de ce qui marche le plus dans les télévisions du Moyen-Orient, il dépendra de l’adhésion des spectateurs avides du renouveau de la télévision nationale.

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page