Maroc

Nasser Zefzafi nie avoir envoyé une lettre et Ziyane sera interdit de le voir

Après la diffusion d’une lettre dite envoyée par le leader du Hirak du Rif, Nasser Zefzafi, ce dernier vient de nier dans une déclaration écrite «toutes les allégations de l’avocat Mohamed Ziyane».


Nasser Zefzafi, détenu à la prison locale d’Aîn Sebaâ vient de nier «catégoriquement dans une déclaration écrite toutes les allégations de l’avocat Mohamed Ziyane», notamment celle de lui avoir remis des documents que ce dernier a publiés sur des sites électroniques et des réseaux sociaux, a indiqué la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR).

La délégation affirme qu’elle a rempli pleinement sa mission en matière de fouille du détenu conformément à la loi.«Au vu de ces données et compte tenu du fait que l’avocat concerné a prétendu avoir reçu les documents en question dans l’espace d’entretien dédié au sein de l’établissement pénitentiaire, la DGAPR a décidé de demander à l’autorité judiciaire compétente l’ouverture d’une enquête sur les allégations de l’avocat pour vérifier la source effective de ces documents», souligne un communiqué de la DGAPR.

La délégation affirme, en outre, qu’elle sera désormais contrainte d’interdire à Mohamed Ziyane d’entrer en contact avec les pensionnaires de l’établissement, «après qu’il se serait servi de sa qualité professionnelle pour agir contrairement à la déontologie et publier des allégations mensongères».

Le démenti catégorique de ces allégations par le détenu montre que cet avocat n’a pas vocation à défendre son client, mais à servir un agenda visant à semer la zizanie et à attiser les tensions.

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page