Maroc

Ministère de l’Emploi : 500.000 journées perdues en 2016

Le chiffre des journées perdues au travail était en hausse de 85% en 2016 (500.000), c’est ce que révèlent les chiffres du ministère de l’Emploi.

«Cette hausse des pertes des journées de travail s’explique par une forte participation des salariés à des conflits, qui ont duré plus longtemps. En tout cas, l’année dernière, un autre record a été battu, celui du taux de participation le plus élevé des six dernières années : 57.34%», rapporte l’Économiste dans son édition du lundi 13 février.


«En 2015, le nombre de grèves déclenchées était en baisse (250) contre moins de 300.000 journées perdues. Alors que si en 2016 le nombre de grèves déclenchées a diminué (200), celles-ci ont occasionné 500.000 jours perdus. Ceci est dû au taux augmenté de participants aux grèves», souligne le ministère de tutelle.

Les conflits des salariés étaient, selon le ministère, concentrés dans les régions de Rabat-Salé-Kenitra et Casablanca-Settat, avec respectivement 24,31% et 22,94% de grèves. Les deux régions de Béni Mellal-Khénifra et Marrakech-Safi comptent chacune 23 conflits.

Selon les données du ministère de l’Emploi, le secteur des services est le plus touché avec 100 conflits dans 78 entreprises, suivi du secteur de l’industrie avec 62 grèves dans 49 unités. L’agriculture, marquée par une mauvaise campagne agricole, a enregistré 25 grèves.

Les statistiques du ministère révèlent que plus de deux conflits sur dix ont été déclenchés en raison du retard de paiement des salaires et 15% pour licenciements.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page