Maroc

Mercer : Casablanca occupe la 4e position en termes de qualité de vie

Casablanca occupe la 4e position ex-aequo avec Mexico et devant Instanbul, affichant une différence de deux points. Belgrade (5 points) et le Caire (15 points de différence) en termes de qualité de vie, selon le classement annuel de Mercer.

La ville de Casablanca ambitionne d’entrer, à l’horizon 2022, dans le top 100 du classement mondial des villes offrant la meilleure qualité de vie, a affirmé, lundi 28 novembre à Casablanca, le directeur de la Société de développement local Casablanca Events et animations, Mohamed Jouahri.


Lors de cette rencontre tenue sous le thème : «L’approche Mercer et la qualité de vie à Casablanca : une comparaison internationale», Slagin Parakatil, chercheur principal chez Mercer, a passé en revue les grandes lignes de l’étude Mercer sur la qualité de vie à Casablanca par rapport à 7 autres villes du globe, à savoir Belgrade, le Caire, Lisbonne, Lyon, Istanbul, Mexico et New York.

« Pour atteindre cet objectif, la ville, qui occupe actuellement la 126e place selon le classement du leader mondial du conseil, Mercer, a lancé une démarche d’attractivité axée sur une étude réalisée par Mercer afin de déterminer les critères clés de la qualité de vie à Casablanca en vue de permettre aux institutions décisionnelles de la métropole d’identifier les principaux leviers à même d’influencer le niveau de vie de la ville blanche et de son positionnement international », a dit M. Jouahri lors d’une conférence dédiée à la présentation des conclusions de l’étude Mercer sur la qualité de vie à Casablanca.

Les critères de l’approche Mercer se répartissent comme suit : l’environnement politique et social, l’environnement économique et socio-culturel, les considérations médicales et sanitaires, l’école et l’éducation, les services publics et transports, les loisirs, le niveau de la consommation, le logement et l’environnement naturel, la similitude des enjeux de développement, la présence d’expatriés, le statut de plaque tournante touristique, le statut de hub des affaires, le statut de ville internationale et le fait d’abriter des sièges régionaux d’entreprises multinationales.

S’agissant des conclusions de l’étude Mercer sur la qualité de vie à Casablanca, l’indice de la qualité de vie de la métropole est de 28 points inférieur à celui de la ville de New York, qui représente la
ville-repère et le score de référence (100 points) dans les classements annuels Mercer, et de 29 points inférieur à ceux de Lyon et Lisbonne, ajoutant qu’en revanche, l’indice de Casablanca est de 15 points supérieur à celui du Caire, de 5 points supérieur à celui de Belgrade et de 2 points supérieur à celui d’Istanbul.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page