Maroc

Meknès se prépare pour le SIAM

À quelques jours du lancement du SIAM, la ville de Meknès est toujours en plein chantier. Plusieurs projets de mise à niveau du réseau routier urbain et de réaménagement des quartiers les moins équipés de la ville sont en cours. 


À quelques jours du lancement des assises nationales de l’agriculture et du Salon international de l’agriculture du Maroc (SIAM), évènements qui connaîtront une forte affluence des hauts responsables et des spécialistes des quatre coins du monde dans les domaines de l’agriculture, la ville de Meknès se prépare de jour et de nuit pour bien accueillir ce grand événement. Après la mise en place de nouveaux ronds-points et la création de nouvelles intersections routières, la ville n’arrive toujours pas à finaliser les travaux de mise à niveau de son réseau routier. En effet, les responsables de la ville avaient annoncé que le projet serait finalisé à hauteur de 70% avant le lancement du salon. Actuellement, ce résultat risque de ne pas être atteint à cause des précipitations qui ralentissent considérablement l’avancement des travaux. Ce projet qui est réalisé avec les moyens propres de la commune est divisé en plusieurs tranches et concerne principalement cinq routes principales d’une longueur de 2.000 mètres couvrant un espace total de 35.000 m². Concernant la première tranche, elle a nécessité une enveloppe de 20 MDH dédiée à la mise à niveau du réseau routier ainsi que près de 6 MDH à l’éclairage public et au boisement. S’agissant de la deuxième tranche, elle concerne principalement l’avenue Bir Anzarane avec ses rues et places adjacentes d’une longueur de 7.000 mètres couvrant un espace total de 201.000 m². Les travaux concerneront principalement le renouvellement de l’éclairage public avec une enveloppe de 45,5 MDH, la mise à niveau des routes avec 1,5 MDH et la décoration des espaces urbains avec une enveloppe de 360.000 DH. Il est à noter que ce grand chantier est amorcé à partir de l’entrée principale de la ville où l’on constate la mise en place de deux nouveaux points d’accès de péage autoroute qui viseront à améliorer la fluidité de son accès aux automobilistes lors de l’évènement.

219 MDH pour les quartiers les moins équipés
Concernant les quartiers les moins équipés de la ville, un autre projet est en cours de réalisation. Avec une enveloppe de 219 MDH, ledit projet a fait l’objet d’une convention de partenariat signée entre le ministère de l’Habitat et de la politique de la ville, la commune de Meknès, la préfecture de Meknès et la société Al Omrane Meknès. Celui-ci cible principalement 30 quartiers non équipés et bénéficiera à 35.000 familles des quartiers les plus défavorisés. Pour s’assurer de sa réalisation dans les plus brefs délais, ce projet a été réparti sur cinq tranches selon leurs positionnements géographiques. La première et la cinquième tranches qui concernent les quartiers d’Al Mansour, Atakadoum, Al yasmine et Rwa ont été dédiées à la société Sogoret avec des montants respectifs de 18,22 MDH et 23,68MDH, ces deux tranches doivent être réalisées dans une période de 8 mois. Concernant la deuxième tranche qui concerne les quartiers de Sidi Baba et Zarhounia, cette dernière a été confiée à la société Alek avec une enveloppe de 17,43 MDH. Quant à la troisième tranche (Al Amal et Ouad Adahab), elle a été confiée à la société Belmekki avec une enveloppe de 11,35 MDH sur 6 mois. Finalement la quatrième tranche de ce projet sera réalisée par la société Tg Berrahal avec une enveloppe de 6,42 MDH.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page