Maroc

Médecins privés : victimes collatérales de la loi de Finances ?

ABONNÉS
Ce n’est pas l’approbation de la loi de Finances 2023 qui les fera changer d’avis. Les médecins du secteur privé unissent leurs forces et revendiquent une équité fiscale pour éviter une «hécatombe». Car, selon eux, au-delà de la retenue à la source, d’autres éléments fondamentaux sont à revoir. Parmi eux, la capacité du secteur public à prendre en charge l’ensemble de la population bénéficiant de l’AMO, sans l’appui du secteur privé, pose question.  La colère gronde chez les médecins du...
LesEco.ma

Besoin de lire cet article réservé aux abonnés ?

Visionnez une courte vidéo publicitaire ou abonnez-vous !

OU

Déjà abonné ? Connectez vous


whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

FLO Retail & Shoes : ouverture d’une succursale au Morocco Mall



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page