Maroc

Marocains résidant à l’étranger, ceci vous concerne

Le ministère délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger jette les passerelles de communication avec la diaspora. Lundi, une plateforme digitale intitulée «Bladifqalbi» est venue concrétiser cette ambition. Elle a pour vocation de «consolider les liens entre nos concitoyens résidant à l’étranger, en particulier les jeunes générations, avec leur pays d’origine, avec sa culture, avec son identité et avec son histoire, en particulier lors de cette conjoncture exceptionnelle liée à la pandémie du Coronavirus», explique-t-on auprès du ministère. La plateforme a également pour but de mettre en avant les réalisations et les initiatives menées par les compétences marocaines résidant à l’étranger, qui se sont distinguées dans plusieurs domaines et dans différents pays à travers le monde, ajoute-t-on de même source.

Selon les explications fournies par le ministère, cette plateforme permettra à ses visiteurs MRE, de «publier des vidéos à travers lesquelles ils présenteront leurs idées, leurs projets et leurs suggestions à propos des sujets les concernant et les préoccupant, ainsi que des vidéos au sujet de leur pays d’origine, le Maroc, et ce, à travers une forte présence sur les réseaux sociaux, en utilisant le hashtag # #bladifqalbi».

La plateforme est disponible en arabe, en français, en anglais et en espagnol. Elle comportera une vidéothèque #bladifqalbi,des articles et des témoignages, en plus d’une section pour l’échanger d’idées, des études et des suggestions. Par ailleurs, le ministère délégué a actualisé son site officiel, désormais disponible en trois langues (arabe, français et anglais). Parmi les principales évolutions, le département ministériel explique que les visiteurs peuvent désormais communiquer directement avec le ministère pour soumettre des demandes d’assistance et d’accompagnement ou pour déposer une réclamation. De plus, un dispositif de soutien social au profit des femmes MRE en situation de précarité a été mis en place pour recueillir et traiter leurs demandes, tout en les accompagnant, en les orientant et en les conseillant sur des questions d’ordre social, juridique ou encore administratif, en coordination avec les centres consulaires et les institutions nationales compétentes. Dans ce sens, un espace exclusivement dédié, leur a été créé sur le portail national des réclamations (chikaya.ma), en coopération avec l’Agence de développement du digital, accessible également via le nouveau site web du ministère.

Sami Nemli / Les Inspirations Éco

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page