Maroc

Maroc: hausse de la fréquentation des lieux publics

C’est ce que révèle l’indicateur développé par Google sur la base de l’analyse d’une mine d’informations (Big data) relative à la fréquentation de lieux publics. Les détails.

La Direction des études et des prévisions économiques (DEPF), relevant du ministère de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration, vient de publier sa dernière note de conjoncture de l’année.


Dans cette note, elle a pris l’habitude d’informer sur la mobilité, notamment en révélant les dernières informations drainées par l’indicateur développé par Google sur la base de l’analyse d’une mine d’informations (Big data), relative à la fréquentation de lieux, tels que les magasins d’alimentation, les parcs, les lieux de résidence, les lieux de travail…. C’est ainsi que, selon les données du rapport sur la mobilité de la communauté (Covid-19) de Google, la mobilité dans les principaux lieux publics au Maroc a marqué, au 6 décembre, juste avant la fin de la 7e prolongation de l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis la mi-mars, une évolution positive dans pratiquement tous les lieux publics.

Dans les lieux d’alimentation et pharmacies, ce ratio a enregistré une hausse de 16% par rapport à la période de référence, après -52% durant la période de confinement général. La mobilité dans les lieux de résidence a préservé son évolution positive, bien que modestement par rapport à la période de confinement (11% contre 26%).

Par ailleurs, la mobilité a enregistré une décélération significative du rythme baissier enregistré pendant le confinement, et ce, dans les lieux de travail (-6% contre -56%), dans les arrêts de transport en commun (-17% après -70%), dans les parcs (-27% après -64%) et dans les lieux de commerce et loisirs (-21% après -77%).

Notons que sur toute la période post-confinement, la mobilité a affiché une atténuation de son rythme baissier par rapport à la période de référence dans les lieux de commerce et loisirs (-24% en moyenne entre 11 juin et 6 décembre 2020 après -77% en moyenne entre 20 mars et 10 juin 2020), dans les parcs (-16% contre -64%), dans les arrêts de transport en commun (-26% contre -70%) et dans les lieux de travail (-19% contre -56%).

La mobilité dans les lieux de résidence a poursuivi son évolution haussière, quoiqu’à un rythme en baisse par rapport à la période de confinement (+11% après +26%). 

Aziz Diouf / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page