Maroc

Marchés des métaux : Les minières ont leur publication

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Les analystes d’Attijari Intermédiation ont décidé de publier périodiquement un document complet sur les minières marocaines, proposant une analyse détaillée des marchés des métaux.


Après l’indice de confiance, document qui renseigne sur le «sentiment» des investisseurs quant à l’orientation du marché boursier, Attijari Intermédiation revient à la charge en lançant une nouvelle publication. Cette fois-ci, les analystes s’attardent sur les marchés des métaux -précieux et de base- et livreront leurs analyses sur ces deux marchés trimestriellement. L’objectif de cette publication est de fournir aux investisseurs intéressés par ces marchés une information détaillée et souvent inaccessible ou difficilement recueillie par les non initiés. La publication permettra par ailleurs non seulement d’apprécier ces marchés mais aussi la répercussion de leur évolution sur les trois minières cotées à la Bourse de Casablanca. Sur les 27 pages que compte ce document, les analystes passent en revue les principaux facteurs influents sur l’évolution des cours des métaux, le consensus des prévisions à l’international relatif à chaque métal, les résultats prévisionnels des opérateurs miniers cotés et livrent leurs recommandations concernant les différents titres miniers cotés, notamment Managem, SMI et CMT.

Les cours à la hausse
D’ailleurs, dans cette première publication, les analystes relèvent une confirmation de la reprise des marchés des métaux constatée depuis le début de l’année en cours. Dans le détail, les analystes soulignent que «les métaux précieux ont franchi des seuils psychologiques soutenus par le retour d’appétit des investisseurs pour les valeurs refuges. Cette tendance est alimentée par plusieurs facteurs, dont les plus importants sont les inquiétudes sur la vigueur de la croissance chinoise, le manque de visibilité concernant l’évolution des taux directeurs de la Fed et récemment, la décision de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne connue sous le nom de Brexit».

Du côté des métaux industriels, ils semblent résister aux différentes incertitudes qui planent sur l’économie mondiale, et plus particulièrement autour de la demande chinoise. «Après avoir subi de fortes corrections sur les trois derniers trimestres de l’année 2015, les cours des métaux industriels semblent déjà intégrer l’essentiel des anticipations négatives des investisseurs. Par conséquent, la reprise des cours constatée sur les derniers mois répond davantage à un réajustement technique», précisent les analystes. Par ailleurs, l’actualisation du consensus des prévisions à l’international sur la période 2016e-2019e a fait ressortir une révision haussière sensible pour les cours des métaux précieux contre un léger rehaussement pour les prix des métaux industriels.

Avis favorable pour les minières
Côté recommandations, les analystes recommandent d’acheter Managem et CMT et de conserver SMI. Pour cette dernière, les analystes d’Attijari Intermédiation ont relevé leurs estimations de croissance des bénéfices pour l’année en cours. Ceux-ci devraient désormais croître de 58% au lieu d’un repli de 4%. Par conséquent, le résultat net se chiffrerait à 371 MDH en 2016 contre une prévision initiale de 225 MDH. Le relèvement du consensus prévisionnel des cours de l’argent, la poursuite de l’amélioration des volumes produits et la maîtrise des cash-cost sont les principaux facteurs qui justifieraient cette évolution. Le cours objectif du titre est fixé à 2.800 DH, soit un potentiel 8%. Pour Managem, les analystes s’attendent à ce que la minière double ses bénéfices.

Le résultat net part du groupe de 2016 devrait se fixer à 408 MDH au lieu de 182 MDH prévu initialement. «Ce niveau de bénéfice tient compte du nouveau consensus de prévision concernant les métaux précieux et du relèvement des volumes de production de l’or, de l’argent et du cuivre sur la même période», précisent les analystes. Le cours objectif du titre est de 1.200 DH, reflétant un potentiel de 60%. Enfin, la Compagnie minière de Touissit (CMT) devrait voir son résultat net s’améliorer de 6,5% en 2016 au lieu d’une baisse de 11,3% prévue initialement. En conséquence, le résultat net ressortirait à 205 MDH à fin 2016. «Ces prévisions reposent sur le nouveau consensus prévisionnel des cours de l’argent en 2016 ainsi que sur le bon comportement des cours du plomb et du zinc sur la même période», soulignent les analystes qui fixent pour le titre un cours objectif de 1.490 DH, soit un potentiel de 40%.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page