Maroc

Lutte contre le stress hydrique : l’Oriental muscle sa stratégie

L’ONEE a mis en place un plan ambitieux pour faire face aux effets du stress hydrique dans la région de l’Oriental. D’importants investissements ont été réalisés, notamment dans les secteurs de l’eau potable et de l’assainissement liquide, pour un montant de 7,4 milliards de dirhams durant les deux dernières décennies. 

Le directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), Abderrahim El Hafidi, a tenu, jeudi, une réunion avec les autorités relevant de la wilaya de la Région de l’Oriental sous la présidence d’Ali Khalil, gouverneur de la province de Nador, qui a représenté le wali de la Région de l’Oriental, et en présence des gouverneurs des provinces de Berkane, Driouch et Jerada. Cette importante réunion a été consacrée à la problématique du déficit en ressources hydriques dans la Région de l’Oriental et à la présentation du plan d’action de l’ONEE pour y faire face, indique un communiqué de l’ONEE.

Dans ce contexte, El Hafidi a rappelé la conjoncture actuelle caractérisée par un déficit hydrique dû à la faiblesse des apports pluviométriques depuis plusieurs années et qui s’est accentuée durant l’année en cours, au niveau national, et dans la région de l’Oriental en particulier, nécessitant une mobilisation collective de toutes les parties prenantes du secteur de l’eau en vue de contribuer à l’atténuation des effets du stress hydrique.

Le DG de l’ONEE a signalé que les investissements réalisés par l’office dans les secteurs de l’eau potable et de l’assainissement liquide dans la région de l’Oriental se sont élevés à plus de 7,4 MMDH durant les deux dernières décennies.

Renforcement des infrastructures
Ces investissements, axés sur le renforcement et la sécurisation de l’alimentation en eau potable pour la satisfaction de la demande, l’amélioration des performances des installations, la généralisation de l’accès à l’eau potable en milieu rural ainsi que le développement du service d’assainissement liquide ont permis d’accompagner et de soutenir le développement économique et social dans cette région et contribuer à la préservation de l’environnement et les ressources en eau en particulier.

Il a rappelé, en outre, la signature, par les différents intervenants dans le secteur de l’eau, d’une convention de partenariat pour le financement et la réalisation de projets urgents et structurants au niveau du bassin hydraulique de la Moulouya pour laquelle une enveloppe de 1,5 MMDH a été allouée.

Ces projets permettront de résorber ou d’atténuer le déficit enregistré au niveau des ressources en eau dans ce bassin à travers la concrétisation de plusieurs projets ambitieux. El Hafidi a appelé à l’élaboration de solutions d’approvisionnement en eau durables en mettant en lumière les principaux projets de l’office dans le cadre du Programme national pour l’approvisionnement en eau potable et l’irrigation (PNAEPI) 2020-2027, dont la convention a été signée le 13 janvier 2020 devant SM Mohammed VI.

Pour ce faire, l’ONEE a réservé une enveloppe s’élevant à 4,5 MMDH pour la période 2022-2027 visant le renforcement et la sécurisation de l’alimentation en eau potable dans la région. Par ailleurs, l’office a réservé un budget de 674 MDH pour la réalisation de projets dans le domaine de l’assainissement liquide dans la région durant la période 2022-2027.

Sami Nemli avec MAP / Les Inspirations ÉCO

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page