Maroc

Les professionnels du tourisme réclament un référentiel statistique

Malgré son poids important dans l’économie de la région Souss-Massa, le secteur touristique souffre d’une carence en données statistiques, ce qui entrave le suivi de cette activité hétérogène. C’est pourquoi, les professionnels appellent à la mise en place d’un référentiel statistique afin de permettre une connaissance fine du secteur, notamment en termes d’employabilité. À cela, s’ajoutent des indicateurs tels que le PIB régional du tourisme avec sa répartition par métier en plus des recettes annuellement générées par l’industrie touristique dans la région et les dépenses touristiques ainsi que la contribution du secteur en termes d’impôts et d’autres indicateurs liés au salaire moyen et aux profils des métiers existants, mais ce qui entrave davantage cette connaissance est l’absence de baromètres ou d’enquêtes régulières permettant l’évaluation de certains phénomènes et l’analyse des disparités entre les différentes activités touristiques, telles que l’hôtellerie, la restauration, le transport touristique, l’artisanat, l’animation et les loisirs…

Aujourd’hui, les données disponibles émanent uniquement du Conseil régional du tourisme d’Agadir qui publie régulièrement des statistiques actualisées sur l’activité touristique de la destination Agadir. Or, ces données se limitent au secteur de l’hôtellerie alors que le secteur englobe des activités différentes de biens et des services mais complémentaires comme le transport, l’hébergement ou l’organisation de loisirs. En l’absence de données liées à ces segments, mais aussi d’un cadre légal obligeant les entreprises à fournir des données telles que l’obligation de déclaration des nuitées imposée aux hôtels, il est difficile selon les professionnels d’envisager des politiques publiques ciblées et des analyses de performance du secteur basées uniquement sur les arrivées et les nuitées.


En attendant la mise en place d’un observatoire virtuel au service des acteurs du tourisme pour une meilleure veille touristique, le CRT d’Agadir vient de publier sa note de conjoncture touristique mensuelle du mois de mai, résultant du cumul des cinq premiers mois de l’année 2017. Il ressort en effet de l’analyse des chiffres que le tourisme à Agadir a gagné 46.072 touristes supplémentaires durant les 5 premiers de l’année 2017, soit une hausse de 14% en termes d’arrivées et 16,52% au niveau des nuitées. C’est surtout grâce au marché national que les performances sont positives avec un volume global de 124.240 clients. Le marché français, quant à lui, continue sa reprise et se positionne en seconde place avec un volume de 61.686 touristes, suivi du marché allemand avec 55.953 visiteurs.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page