Maroc

Législatives : Le MP promet d’agir en faveur du monde rural

Le Mouvement populaire a également sacrifié à la tradition en présentant, hier à Rabat, son programme électoral. Les Harakis entendent surtout axer leurs actions en faveur du développement du monde rural et de la promotion de la langue amazighe. Pour cela, ils s’engagent à réaliser un taux de croissance de 5% et de ramener le taux de chômage à 8%.


Le Mouvement populaire (MP) appréhende les prochaines élections avec beaucoup d’ambitions et comme l’a martelé son secrétaire général, Mohand Laenser, se prépare à rehausser son score électoral dans le sillage des résultats enregistrés par les harakis à l’occasion des derniers scrutins. Pour ce faire, le parti mise sur son programme électoral dont les grandes lignes ont été présentées hier à Rabat ainsi que sur les candidats qui défendront ses couleurs à l’occasion des prochaines législatives du 7 octobre. S’agissant de sa mesure phare, le MP s’engage à tout mettre en œuvre pour renforcer la stratégie de relance économique afin d’atteindre un taux de croissance nécessaire pour prendre en compte les défis socioéconomiques du pays. Il s’agit notamment de la création d’emplois ainsi que du développement du monde rural, des aspects où la marge est encore disponible au vu du potentiel du Maroc. Le Mouvement populaire n’entend pas se lancer dans la surenchère des chiffres en matière de promesse électorale mais compte poursuivre les efforts déjà engagés par la coalition sortante auquel le parti a activement contribué. En termes d’objectif chiffrés, le Mp s’engage à rehausser le rythme de croissance de l’économie nationale à une moyenne annuelle de 5% ainsi qu’à réduire de deux points le taux de chômage actuel pour le situer aux alentours de 8%.

Coalition gouvernementale
Pour le secrétaire général du MP, le bilan du gouvernement sortant est assez reluisant au vu de la conjoncture internationale. Certes, les réformes doivent être poursuivies et renforcées mais Laenser a réitéré que l’équipe sortante a «beaucoup fait et plus que par le passé». Le parti a également mis en avant les réalisations des ministres du parti, lesquelles ont été concrètes en matière d’équipements dans les zones rurales. Le parti n’a pas occulté certains chantiers qui ont pris du retard, notamment l’opérationnalisation de la consécration de la langue amazighe pour laquelle le MP s’engage à accélérer la disposition constitutionnelle y afférent. Dans la conférence de presse qui a suivi, le secrétaire général du MP est revenu sur plusieurs sujets d’actualités avec beaucoup de prudence surtout par rapport à certains sujets qui ont récemment engendré des polémiques au niveau de la scène politique. Conscient de la force du MP, Laenser n’a pas manqué d’évoquer les relations qui le lie avec certaines formations politiques et notamment le PJD avec qui son parti a déjà contracté une alliance «pré-électorale». En somme, le MP s’engage à rééditer l’expérience gouvernementale avec le PJD où avec le parti qui gagnera les élections, dans le cas où son programme cadre avec les aspirations du MP.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page