Maroc

Le piéton au coeur de la campagne nationale pour la sécurité routière

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco
La stratégie nationale de la sécurité routière 2016-2025 a pour objectif de réduire le nombre de décès sur les routes de 50% / D.R.

La campagne annuelle pour la protection des accidents de la route a été lancée, jeudi à Rabat, à l’occasion de la journée nationale de la sécurité routière (18 février). Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, qui a donné le coup d’envoi de la campagne officiellement sous le slogan : «Je suis piéton», indique qu’elle «vise à accompagner la stratégie nationale de la sécurité routière 2016-2025, qui a pour objectif de réduire le nombre de décès sur les routes de 50%».

Cette campagne a aussi pour objectif de sensibiliser à l’importance du respect du code routier et de la priorité donnée aux piétons.


Après avoir rappelé les conséquences morales et matérielles des accidents de la route, le chef du gouvernement a appelé à appliquer la loi contre les contrevenants pour réduire ce phénomène.

De son côté, le ministre délégué chargé du Transport, Mohamed Najib Boulif, a souligné que la Stratégie nationale de la sécurité routière a deux objectifs principaux, à savoir la réduction du nombre de décès sur les routes de 25% au cours des cinq prochaines années et de 50% à l’horizon 2025.

Le deuxième axe de cette stratégie, selon Boulif, s’articule autour de la sensibilisation aux dangers des accidents de la route et du changement des mentalités et du comportement des utilisateurs de la route, outre l’amélioration de l’état des infrastructures routières. Boulif a également mis l’accent sur la nécessité de renforcer le contrôle sur les routes.

Dans le même sillage, le secrétaire permanent du Comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC), Nasser Boulaajoul, a indiqué que le choix du slogan «Je suis piéton» pour la campagne de cette année est motivé par l’importance des piétons dans l’espace routier et l’obligation de la protection de cette catégorie d’utilisateurs.

Pour rappel, chaque années près de 4.000 Marocains meurent dans des accidents de la route, qui coûtent à l’État quelque 11 MMDH.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page