Maroc

Le ministère de la Fonction publique et le PNUD signent pour la lutte contre la corruption

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Le ministère de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ont conclu, jeudi à Rabat, un accord portant sur un projet d’appui à la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre la corruption.

S’étalant sur la période 2017-2021, ce projet vise à appuyer financièrement et techniquement le ministère et à l’accompagner dans la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre la corruption par le programme des Nations Unies pour le développement, qui dispose d’une expertise avérée en matière d’appui aux initiatives de ce genre.


L’accord a été signé par le ministre délégué auprès du chef du gouvernement, chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration par intérim, Driss Merroun et le représentant résident du PNUD à Rabat, Philippe Poinsot.

«Il ne fait aucun doute que la nature transnationale des crimes de la corruption nous impose de combattre ce fléau non seulement au niveau national, mais aussi au niveau transfrontalier et ceci dans le cadre de la coopération internationale, vu la nécessité grandissante d’améliorer les mécanismes et les outils pour contourner les effets destructeurs de la corruption», a souligné Merroun lors de la cérémonie de signature de l’accord.

Pour sa part, le représentant résident du PNUD au Maroc a relevé que le Maroc a «des ambitions très fortes en matière de lutte contre la corruption et a mis en place une stratégie qui répond aux exigences de la convention internationale de lutte contre la corruption». D’où l’engagement du PNUD, a-t-il dit, de mettre à la disposition du ministère les outils nécessaires à la mise en œuvre de cette dernière.

Reposant sur 5 piliers (gouvernance, prévention, répression, communication/sensibilisation et formation/éducation), cette stratégie a adopté une vision qui ambitionne de renforcer l’intégrité et de réduire de façon significative la corruption au Maroc à l’horizon 2025.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page