Maroc

Le Maroc et les USA contre l’extrémisme violent

Le Maroc et les États-Unis ont procédé au lancement du Groupe des amis sur la prévention et la lutte contre l’extrémisme violent, mercredi à Genève. Une cinquantaine d’ambassadeurs d’Afrique, d’Amérique et d’Asie ont assisté et soutenu cette inauguration.

Le continent africain est représenté dans ce groupe par le Maroc, l’Éthiopie, la Sierra Leone, le Cameroun, le Sénégal, la Tunisie, le Mali et le Kenya. Les pays arabes le sont par la Jordanie, les Émirats arabes unis, le Qatar, l’Iraq et la Mauritanie. La France, le Royaume-Uni, la Belgique, les Pays-Bas, le Danemark, la Suisse, l’Italie, l’Espagne, la Norvège et la Turquie sont les pays de l’Europe présents dans ce groupe. Le Mexique, la Colombie et le Pérou sont les pays d’Amérique latine au sein de ce groupe.


La région Asie-Pacifique a été représentée par la Corée du Sud, qui préside le Conseil des droits de l’Homme, le Japon, le Bangladesh, Singapour et l’Australie. Le Centre de politique de sécurité de Genève (GCSP) et le Global Community Engagement and Resilience Fund (GCERF) ont également participé à cet événement.

L’objectif de ce groupe est de lutter contre l’extrémisme violent. Il servira de plateforme pour la promotion et le renforcement du dialogue sur la dimension des droits de l’Homme. Il favorisera aussi le partage des enseignements, les bonnes pratiques et les approches agréées de lutte contre l’extrémisme violent.

Lors de son allocution à l’occasion de la création de ce groupe, l’ambassadeur représentant le Maroc à Genève, Mohamed Aujjar, a indiqué que le Groupe des amis sur la prévention et la lutte contre l’extrémisme violent offre un nouvel espace d’échange sur les différentes dimensions de l’extrémisme violent, ses causes et ses implications humaines, économiques, sociales et culturelles.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page