Maroc

Le Maroc et le Sénégal ensemble pour la modernisation du secteur public

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco
Le mémorandum a été signé par le ministre délégué chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration, Mohamed Moubdii, et la ministre sénégalaise de la Fonction publique, Viviane Laure Elisabeth Bampassy./DR

Le Maroc et le Sénégal ont signé un mémorandum d’entente portant sur la modernisation du secteur public et le renforcement des capacités de gestion et de développement des ressources humaines, mercredi à Rabat.
Paraphé par le ministre délégué chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration, Mohamed Moubdii, et la ministre sénégalaise de la Fonction publique, Viviane Laure Elisabeth Bampassy, en visite au Maroc, ce mémorandum d’entente couvre de nombreux domaines d’intérêt communs aux deux pays. Il porte notamment sur la simplification des procédures administratives, la modernisation de l’administration électronique, la valorisation du capital humain, la gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences (GPEC) ainsi que la gestion axée sur les résultats. 


La réforme du statut de la fonction publique et la promotion du dialogue social, le renforcement de la bonne gouvernance et de la déontologie dans le secteur public, de même que la promotion de la décentralisation administrative et de la qualité du service public figurent parmi les domaines couverts par ce mémorandum.

Pour son application, les deux parties ont désigné un comité de pilotage afin d’étudier et approuver les activités à réaliser dans le cadre d’un plan d’action annuel. 

La visite de la ministre sénégalaise s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération entre le Maroc et le Sénégal, unis par d’excellentes relations historiques qui ne cessent de se renforcer grâce à ce type de coopération sectorielle, a affirmé Mohamed Moubdi.

«Les deux pays connaissent aujourd’hui des changements institutionnels profonds, particulièrement en ce qui concerne la modernisation de l’administration comme outil de développement et de mise en œuvre des politiques publiques», a noté le ministre.

De son côté, Viviane Laure Elisabeth a exprimé le vœu de voir ce mémorandum concrétisé pour imprimer aux administrations des deux pays «plus de performance et de capacité de mise en œuvre des politiques publiques, et ce dans le but de tirer l’économie du Maroc et du Sénégal vers l’émergence».

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page