Maroc

Le marché de gros aux poissons prend forme

Les pelleteuses et autres engins du chantier sont entrés en action, entamant la réalisation des travaux de terrassement sur le terrain réservé à la réalisation de cette plateforme, qui s’étend sur 5.000 m² hors voiries et parking.


Les premiers coups de pioche relatifs aux travaux de construction du marché de gros aux poissons de la ville d’Inezgane ont été donnés il y a quelques jours, au niveau de la zone sud, en pleine expansion. Déjà, les panneaux afférents à l’ouverture du chantier ont été installés, et les pelleteuses et autres engins viennent d’entrer en action à travers la réalisation des travaux de terrassement sur le terrain réservé à la réalisation de cette plateforme commerciale, qui s’étend sur 5.000 m² hors voiries et parking.

D’un coût global de l’ordre de 58,4 MDH, ce projet a été déjà approuvé par le Conseil d’administration de l’Office national des pêches (ONP), tenu en décembre 2014, tandis que sa réalisation concrète a été lancée suite à l’adjudication de l’appel d’offres (n° 05/2014) relatif aux études techniques et suivi des travaux de construction. Idem pour celui des travaux de construction (n°59-2015), dont les plis ont été ouverts il y a quelques mois, dans le cadre d’un lot unique. Ce n’est qu’une question de temps avant que la ville d’Inezgane soit dotée d’un marché de gros aux poissons, puisque le délai d’exécution de l’ensemble des travaux relatifs audit marché a été fixé à 15 mois selon le maître d’ouvrage, à savoir l’ONP.

Selon le cahier des prescriptions spéciales (CPS), publié par l’ANP lors du lancement de l’appel d’offres, il est prévu que le marché comprenne, entre autres, une aire de vente avec une chambre froide positive, un poste de transformation, un bureau vétérinaire, un quai découvert et un local technique, en plus d’un bloc administratif sur deux étages. S’ajoutent à cela une cafétéria, une mosquée, des sanitaires et des guérites, un groupe électrogène, une fabrique de glace, ainsi que des aménagements extérieurs et deux zones, l’une humide et l’autre sèche.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page