Maroc

Le gouverneur de la région d’Al-Hoceïma lance une procédure judicaires contre les leaders de la contestation

Le gouverneur de la région Nord du Maroc a dénoncé dimanche les «intox» des leaders de la contestation dans la province d’Al-Hoceïma, qui devront répondre «devant la justice de leurs appels à la violence».


«Al-Hoceïma est une ville normale, qui fonctionne normalement et dont les institutions fonctionnent. Il y a simplement de temps en temps des manifestations, mais moins nombreuses que dans d’autres provinces», a déclaré à l’AFP Mohamed El Yaakoubi.

La province d’Al-Hoceïma, dans la région du Rif, est régulièrement le théâtre de manifestations depuis la mort, fin octobre, d’un vendeur de poisson broyé dans une benne à ordures. Menées par des activistes locaux, ces manifestations ont pris, au fil des mois, une tournure plus sociale et politique pour exiger le développement d’une région qu’ils estiment marginalisée.

«Tout est virtuel. À voir les profils Facebook de ces gens, on pourrait croire que la ville est en feu, alors qu’il n’en est rien», a assuré El Yaakoubi, lors d’un entretien donné dans son bureau à Al-Hoceïma.

Le dernier rassemblement samedi soir, que a revêtu la forme d’un concert de casseroles, a regroupé un millier de personnes.
«Le discours de ces gens (les meneurs, ndlr) est une succession d’intox. Ils disent tout et leur contraire», a-t-il fustigé, dénonçant des «appels à la violence», ainsi qu’un «discours de terreur et d’instrumentalisation».

«Il faut voir leur propagande sur Facebook, avec des insultes, des attaques personnelles graves contre des élus. Ces gens n’acceptent aucun avis contraire et désignent comme «traîtres» tous ceux qui ne sont pas d’accord avec eux», a souligné El Yaakoubi, évoquant une dimension religieuse «pour ratisser large».
«Une procédure (judiciaire) est déjà en cours. (…) La justice révélera qui tire les ficelles», a ajouté le gouverneur.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page