Maroc

Le coup de pouce de la CIMR à ses adhérents

Le conseil d’administration de la Caisse interprofessionnelle marocaine de retraite (CIMR), réuni le 22 décembre dernier, réitère son soutien aux adhérents impactés par les répercussions de la crise de Covid-19, en lançant de nouvelles mesures d’aide leur permettant de régulariser leurs situations de paiement.

À ce titre, les adhérents dont le chiffre d’affaires des exercices 2020 et 2021 a connu une baisse constatée de 20% ou plus, par rapport à celui de 2019 multiplié par deux, bénéficieront d’un taux d’intérêt spécial de 5% au titre des contributions des années 2020 et 2021 et tenant compte d’un échéancier maximal de 48 mois, courant à partir d’avril 2022. Au cas où l’adhérent serait redevable de contributions au titre de trimestres antérieurs à l’exercice 2020, celles-ci feront l’objet d’un échéancier séparé, avec calcul des majorations aux conditions statutaires.

Par ailleurs, la justification de la baisse du chiffre d’affaires doit être attestée par la production d’une attestation du Commissaire aux comptes ou de l’Expert-comptable de l’adhérent, selon le modèle fourni par la CIMR.

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page