Maroc

Le BCIJ déjoue un «dangereux plan terroriste»

Depuis 2002, 152 cellules terroristes ont été démantelées au Maroc./DR

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ) a réussi à mettre en échec un «dangereux plan terroriste» suite au démantèlement, jeudi, d’un réseau terroriste composé de 10 membres, dont un ressortissant français et à la saisie d’armes et de munitions.

Les membres de ce réseau s’activaient à Essaouira, Meknès et Sidi Kacem, indique le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.


Le cerveau de ce réseau a été arrêté à El Jadida. A l’occasion, le BCIJ a saisi quatre mitrailleuses automatiques équipées de chargeurs de munitions, trois chargeurs vides, trois revolvers, un pistolet automatique, un fusil équipé de viseur, une grande quantité de munitions et 13 bombes lacrymogènes, précise le communiqué.

Six bouteilles en plastique contenant des produits chimiques suspects ainsi que de trois bouteilles en verre contenant des produits liquides suspects, des clous, et deux drapeaux de l’Etat islamique et des uniformes militaires ont également été saisis.

Le ministère de l’Intérieur soutient que ce réseau envisageait de commettre une série d’opérations terroristes visant des institutions stratégiques et sensibles.

Les investigations menées ont démontré que le réseau terroriste a planifié de recruter des mineurs, dont l’un a été embrigadé pour perpétrer un attentat-suicide à la voiture piégée après avoir reçu des cours pratiques de conduite de véhicules, relève le ministère de l’Intérieur.

Les personnes arrêtées seront déférées devant la justice à l’issue de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, conclut le communiqué du ministère de l’Intérieur.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page