Maroc

L’année 2021 commence bien pour le groupe LabelVie

Le groupe LabelVie a réussi à améliorer ses principaux indicateurs malgré un contexte marqué par une crise sanitaire inédite. Le spécialiste vient par ailleurs de rattraper le retard enregistré cette année et poursuit son programme de développement. Au-delà de la vingtaine d’ouvertures prévues, le groupe développe son offre e-commerce.

C’était une «année très chahutée», admet Zouheir Bennani, PDG du groupe LabelVie, qui rappelle les principales évolutions de la crise sanitaire durant l’exercice 2020. Malgré ce contexte difficile, le spécialiste de la grande distribution a réussi à faire preuve de résilience tout en relevant une séries de défis sanitaires, logistiques ou encore financiers.


«Il fallait assurer la sécurité sanitaire de nos clients, de nos collaborateurs ainsi que de nos partenaires», affirme Amine Bennis, directeur administratif et financier du groupe.

Des efforts ayant nécessité la mobilisation de plus de 56 MDH, soit environ 5,6 MDH par mois de charges liées à la gestion de la crise sanitaire. À cela s’ajoute le défi de la gestion du rush enregistré en mars (début du confinement), avant de pouvoir garantir la disponibilité des produits en magasins. Le groupe a surtout dû assurer la bonne marche de l’activité dans un contexte marqué par une baisse de la consommation avec un certain nombre de secteurs qui étaient quasiment à l’arrêt, comme le tourisme ou encore l’hôtellerie et restauration. Ce dernier représente environ 35% du chiffre d’affaires des magasins Atacadao. Cela a limité la progression des ventes des hypercash, dont l’évolution a été contenue à 1%, contrairement aux autres segments qui ont enregistré des performances à deux chiffres à fin décembre 2020. L’activité des supermarchés Carrefour Market s’est en effet appréciée de 12% et a connu l’ouverture de trois nouveaux points de vente à Casablanca. Le segment des hypermarchés Carrefour a quant à lui enregistré une amélioration de 13% de ses ventes. La progression portée par les deux ouvertures réalisées en 2020 (à Témara et Agadir) ainsi que le niveau des ventes réalisé au cours du premier trimestre ont permis de limiter le ralentissement des volumes d’activité enregistré durant le second semestre.

Au final, le chiffre d’affaires global du groupe LabelVie s’est bonifié de 6%, avec un volume des ventes passant de 10 à 11 MMDH. La rentabilité a également été au rendez-vous puisque l’EBE du groupe a réalisé un bond de 15% à 909 MDH à fin 2020, tout comme le résultat net qui s’est apprécié de 6% à 337 MDH au terme de l’exercice. Au vu de ces performances, le groupe se sent capable d’assurer la distribution d’un dividende de 170 MDH, soit l’équivalent de 60 DH/action. Le groupe semble également confiant quant aux réalisations de 2021, même si le contexte reste très incertain.

«Nous restons sur une vision prudente, mais nous espérons que la situation pourra retourner à la normale et que les habitudes de consommation pourront reprendre très rapidement», espère Bennis.

L’activité du groupe reste sur un bon trend en ce début d’année, laisse-t-il pourtant entendre, avant d’affirmer que le top management espère ainsi rattraper le retard en 2020 en termes d’ouverture et continuer sur son rythme d’ouverture normatif. Le groupe entend ainsi se concentrer sur son programme de développement qui devrait couvrir les trois segments d’activité. «Nous avons une douzaine de magasins qui n’ont pas été ouverts l’année dernière et qui viennent bousculer une dizaine qui était prévue cette année. Nous aurons donc dans le pipe une vingtaine de magasins dont une majorité de markets avec au moins un grand hypermarché puis un Atacadao», précise le PDG du groupe. Au-delà de la présence physique, le spécialiste de la grande distribution entend renforcer son offre digitale à travers une série d’alliances avec plusieurs opérateurs du e-commerce. Outre la prise de participation dans RMK, filiale de M2M, et le partenariat avec le spécialiste de la vente en ligne Jumia, LabelVie annonce le lancement prochain (en avril) de la plateforme BRINGO, site permettant d’offrir une expérience personnalisée en temps réel aux clients.

Le titre encensé par CFG Research

Les analystes de CFG Research recommandent le titre LabelVie à l’achat avec un objectif de cours de 3.744 DH, représentant une plus-value potentielle de 17% par rapport au cours actuel du marché. Dans leur argumentaire, les analystes de CFG mettent en avant «l’énorme potentiel du commerce organisé au Maroc, avec un taux de pénétration aussi bas que 17% ainsi que l’expérience et la stratégie agressive de déploiement de magasins du groupe qui devraient se poursuivre à l’avenir». À cela s’ajoute le succès des métiers de la grande distribution et de l’hypermarché grâce à un mix produit affiné, une stratégie tarifaire ciblée et un intérêt croissant des consommateurs pour les marques privées Carrefour, qui constituent un avantage concurrentiel majeur pour LabelVie. CFG Research mise également sur le potentiel du format Atacadao comme alternative pour capter indirectement les 85% de la population qui n’achètent pas dans le commerce organisé ainsi que sur le fort potentiel de croissance des bénéfices de l’entreprise.

Aïda Lô / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page