Maroc

La Wilaya de la région Rabat-Salé-Kénitra met en place un programme anti-mendicité

La wilaya de la région de Rabat-Salé-Kénitra a récemment mis en place un programme préfectoral pour la lutte contre la mendicité et le vagabondage, avec un numéro vert pour signaler les cas de vagabondage constatés et un observatoire dédié à ces deux problématiques.
Selon un communiqué conjoint de la wilaya et de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), ces mesures s’inscrivent dans le cadre de cette dernière et en application de la convention-cadre sur la mise en œuvre du schéma régional de lutte contre la précarité dans la région Rabat-Salé-Kénitra pour la période 2016-2020.

Ainsi, le numéro vert gratuit «0800000202» a été mis à la disposition du public afin que celui-ci puisse informer les services des cas de vagabondage qu’il constate, et ceci afin de garantir l’intervention et l’action rapide des unités mobiles d’assistance sociale, a indiqué la même source.

La wilaya a également mis en place un cadre institutionnel par le biais du Comité préfectoral pour la protection sociale où siègent les instances élues, les autorités sécuritaires et sociales, en y adjoignant le tissu associatif actif dans le domaine de la lutte contre la précarité.
Ledit comité veille également à l’amélioration des prestations et des services dispensés au profit des bénéficiaires, dans la perspective d’assurer leur insertion socio-économique, de restaurer leur confiance et de leur permettre de vivre dans la dignité.

À cet égard, le Centre Mohammadia pour la protection sociale, sis à la médina de Rabat, joue un rôle primordial dans la mise en œuvre de cette stratégie, dans la mesure où il constitue la première destination des vagabonds ou mendiants trouvés et ramenés par les unités mobiles d’assistance sociale du centre, des autorités locales, de la sûreté nationale ou par les associations. Les autorités envisagent également le recours à la procédure judiciaire réprimant la mendicité «professionnelle», la récidive et le refus d’adhérer aux formules d’insertion proposées ou l’exploitation des enfants et des personnes à besoins spécifiques dans la mendicité.

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page