Maroc

La moitié des plaintes déposées par les MRE auprès des autorités ont été résolues

Près de la moitié des plaintes déposées par les Marocains Résidant à l’Etranger (MRE) auprès des autorités locales depuis 2016 ont été résolues, a fait savoir le chef des affaires économiques et de la coordination à la préfecture M’diq-Fnideq, Lahbib Azeryah.

La préfecture de M’diq accorde une attention particulière aux plaintes reçues à travers l’application électronique, créée depuis 2016 pour gérer les doléances et les problèmes des MRE, faciliter leur suivi, leur traitement et leur résolution, et ce dans le cadre des comités conjoints ou suite à l’intervention des autorités locales et des services extérieurs concernés, a déclaré à la MAP M. Azeryah, en marge de la célébration de la Journée nationale du migrant.


Dans ce contexte, le responsable a indiqué que la cellule du travail au niveau de la préfecture M’diq-Fnideq, chargée des problèmes des MRE a reçu depuis la création de l’application électronique, 201 plaintes dont 99 ont été résolues, soit 49,25 %. Il a noté que la cellule rejette toute plainte présentée devant la justice.

Il a ajouté que les plaintes restantes sont à différents stades de traitement. Seize sont en cours de traitement (soit 7,96%), neuf en attente d’une réponse des services extérieurs concernés (4,48%), 25 ont été abandonnées par les déposants (12,44%), cinq sont des plaintes malicieuses (2,49%), 25 sont devant la justice (12,44%), huit en attente de résolution (3,98%) et 13 concernent des questions non juridiques (6,47%).

La cérémonie de célébration de la Journée national du migrant, organisée sous le thème: « Quels rôles des compétences marocaines de l’étranger dans le développement de l’économie nationale”, a été présidée par le gouverneur de la préfecture de M’diq-Fnideq, Hassan Bouya, en présence de représentants d’institutions publiques et privées opérant dans les domaines ayant trait aux MRE.

La journée a été marquée par la mise en place de pavillons notamment de l’Agence nationale de la Conservation Foncière du Cadastre et de la Cartographie, de l’Agence urbaine de Tétouan, du service des impôts, de la société AMENDIS, de l’Administration des Douanes et Impôts Indirects, et d’autres institutions au service des MRE. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page