Maroc

La caravane verte sillonne les villes du royaume pour répandre l’esprit écologique

Dans le cadre de l’encouragement de la culture de l’environnement et du développement durable, qui constitue un pilier principal de la Stratégie nationale de développement durable (SNDD) et en cette période d’estivage, le secrétariat d’État chargé du développement durable organise la 4e édition de la caravane nationale.

 
Dans le but de répandre les bonnes pratiques écologiques, l’édition 2018 de la caravane verte a sillonné différentes régions du royaume depuis juillet et jusqu’à fin août, notamment les régions de l’Oriental, Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, Fès-Meknès, Rabat, Salé et Kénitra, Casablanca-Settat, Marrakech Safi et Souss Massa.
 
Par ailleurs, pour s’assurer de la réussite de cette campagne, le SEDD a renforcé son parc automobile par une nouvelle génération d’unités mobiles appelées «caravane verte». Il s’agit d’automobiles équipées de matériels audiovisuels et dotées de panneaux solaires pour une auto production d’énergie renouvelable.
 
Selon un communiqué du secrétariat d’État, l’organisation de cette caravane a pour objectif d’offrir aux participants une réelle illustration d’un Maroc qui se développe, notamment en matière d’énergie renouvelable. En outre, elle permet d’expliquer aux jeunes à travers des films et des capsules les contraintes, les défis ainsi que les efforts déployés par le Maroc en matière de préservation des ressources naturelles (eau, énergie, air, biodiversité, etc.) tout en les invitant à contribuer au développement durable de leur région, de leur pays, par conséquent à la préservation de la planète.
 
Lors des différentes rencontres organisées dans le cadre de cette campagne, des débats et des échanges ont été à l’ordre du jour et ont porté particulièrement sur les programmes conçus par le pays afin de préserver ses ressources naturelles, notamment le Programme national de gestion et de valorisation des déchets (PNVM), le Programme national d’assainissement liquide (PNA) aussi bien en milieu urbain que rural (PNAR) ainsi que le Plan de la qualité de l’air (PNair).
 
Rappelons que cette opération entre dans le cadre de la mise en œuvre de la convention de partenariat conclue entre le SEDD et le ministère de la Jeunesse et du sport.

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page