Maroc

La barbe booste les affaires d’Azbane à l’export

L’évolution positive des chiffres à l’export d’Azbane n’est pas due au hasard. L’entreprise marocaine de 400 salariés a ciblé un marché de niche, en l’occurrence la barbe et la moustache, très en vogue aux États-Unis et en Grande-Bretagne. L’argan est son ingrédient de prédilection.


Société familiale existant depuis 40 ans, Azbane a longtemps misé sur les marchés à l’export avant de revenir vers le marché local. «Dans les années 80, nous exportions énormément vers les pays arabes aujourd’hui en conflit, notamment la Libye, la Syrie, l’Irak sans compter l’Arabie saoudite. Nous réalisions un chiffre d’affaires très important, notamment pour les produits d’hygiène corporelle bébé et hôtellerie. À l’époque, 97% de notre activité  était réalisé à l’export. Aujourd’hui, nous réalisons 80% de nos performances grâce au marché local, mais l’année 2015 a été une année particulièrement axée sur l’export. C’est la meilleure année d’export depuis 20 ans», lance Said Azbane, directeur technique et informations. Pour atteindre ses objectifs, Azbane ne délaisse pas ses produits traditionnels, notamment d’hygiène corporelle et destinée à l’hôtellerie tout en bénéficiant de l’incorporation du précieux argan dans lesdits produits. D’ailleurs, Azbane est membre fondateur de la FIMARGANE (Fédération Interprofessionnelle Marocaine de la Filière d’Argane) qui soutient les efforts de la filière disposant de 830.000 ha. Elle espère atteindre dès 2020 un objectif de 10.000 tonnes de production de l’huile d’argane alors qu’on est aujourd’hui à 4.000 tonnes sans omettre la réhabilitation de 200.000 hectares d’arganeraie et la domestication de l’arganier et l’extension de sa culture en conduite moderne sur 5.000 hectares. Aujourd’hui, la marque 100% marocaine se positionne sur une niche, celle des produits de soin et d’hygiène pour la barbe et la moustache.

Les USA, désormais premier partenaire étranger d’Azbane
«L’idée est venue depuis qu’on est entré sur le marché américain en 2007 après l’accord de libre-échange avec le Maroc. Au lieu de ressembler à toutes les autres marques, on s’est positionnée sur une niche, de la cosmétique normale à naturelle à celle des produits pour hommes jusqu’à atteindre ceux de la barbe et de la moustache. Nous avons mis 9 mois pour concevoir, développer et fabriquer une gamme spéciale pour la barbe destinée préalablement aux marchéx américain et anglais», explique Said Azbane. Pour ce faire, le directeur technique d’Azbane a fait la tournée des marchés à fort potentiel, notamment les États-Unis et la Grande-Bretagne.

«Nous avons participé au championnat de la barbe en Californie à Los Angeles puis au championnat du monde de la barbe en Autriche en octobre et enfin à la compétition américaine nationale de la barbe en novembre. Entre la barbe religieuse, celle des motards, des hipsters et de l’homme en général, le marché de la barbe est très important. Encore une fois, l’argan constitue un atout indétrônable pour cette gamme», dévoile Said Azbane. D’ailleurs, les produits à base d’argan, dont ceux destinés à la barbe, représentent aujourd’hui 67% des exportations. Ce produit dédié au soin et à l’hygiène de la barbe jouit de la croissance la plus élevée.

En termes de marketing, en plus de ses bureaux à Paris et à San Diego aux États-Unis, qui s’occupe des marchés européens et américains, Azbane a un réseau de distributeurs, mais est aussi présente sur Amazon.com et sur une plateforme spécialement dédiée aux produits de la barbe, qui ne comprend que 19 sociétés. «En outre, nous investissons les réseaux sociaux et réalisons des pub «Pay per click». Azbane a été même repérée par le leader du créneau : Percy Nobleman, dont on confectionne désormais certains produits. L’aura de ce produit a dépassé nos marchés classiques. Nous avons des commandes d’Oman, des Émirats arabes unis et même de Singapour. En tout cas, nous sommes entrés dans ce marché pour y rester», lance l’un des héritiers d’Azbane.

En outre, un célèbre magazine masculin allemand : «GQ» offre un produit Azbane de la gamme Men’s Grooming pour chaque abonnement. Azbane récolte désormais les fruits de ses efforts. Le marché numéro 1 à l’export de la marque est pour la première fois les États-Unis. La France vient en second lieu, suivie de la Chine, férue des produits à base d’argan alors que la Grande-Bretagne se trouve en quatrième position.

Au Maroc, Azbane développe les MDD
Au niveau du marché local, les produits à succès commercialisés par Azbane demeurent ceux destinés à l’hôtellerie ainsi que ceux à petits prix. Dans ce cadre, elle développe les marques de distributeurs. «On développe beaucoup de marques propres et MDD, des marques à l’international», lance Said Azbane. Et pour de meilleures normes qualité, il faut savoir que le groupe, qui réalise 100MDH de chiffre d’affaires, a obtenu la certification Iso 9001 version 2015 sous accréditation Cofrac, 1re sur le continent africain, ce qui lui ouvrira encore plus de marchés. En Afrique notamment où il est déjà très présent, Azbane commercialise une gamme d’hygiène pour peaux noires mais aussi à base d’argan, qui connaissent un vif succès. En tout cas, 2016 devrait s’annoncer meilleure que la précédente. «2016 sera une année de ventes et de récolte du fruit du travail de 2015», espère le directeur technique d’Azbane. Cerise sur le gâteau : sa gamme barbe est déjà reconnue. Azbane sponsorisera en août prochain le championnat de Nouvelle Zélande de la barbe et de la moustache. Belle consécration pour une marque marocaine, qui s’exporte bien et très loin.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page