Maroc

Impôts : l’étau se resserre sur le shopping fiscal

Pour faire sauter l’imposition de certains revenus, notamment les dividendes, les investisseurs pratiquent massivement le chalandage fiscal. Cette utilisation abusive, mais légale, des conventions de non double imposition n’épargne aucun secteur. Beaucoup d’accords ont été dénoncés par le Maroc, tandis que l’accord BEPS, négocié à l’OCDE, resserre encore plus l’étau.  L’utilisation abusive des conventions fiscales par les investisseurs est un cauchemar pour le Trésor, au Maroc comme partout d’ailleurs. Chez les «big Four» installés au Maroc, comme chez le plus...
LesEco.ma

Besoin de lire cet article réservé aux abonnés ?

Visionnez une courte vidéo publicitaire ou abonnez-vous !

OU

Déjà abonné ? Connectez vous

[horizonpress-var][/horizonpress-var]

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page