Maroc

Immobilier : les beaux jours sont bien loin

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Plus les mois passent, plus les promoteurs immobiliers se résignent à refouler leur rêve de revoir à la baisse les droits d’enregistrement des acquisitions immobilières.

Au troisième trimestre de 2021, le nombre de transactions immobilières a accusé un repli pour retrouver son niveau historique, après l’importante hausse enregistrée au T2-2021, indique l’indice des prix des actifs immobiliers publié par Bank Al-Maghrib et l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie.


Rappelons que le pic du nombre des transactions enregistré au deuxième trimestre 2021 était dû principalement au nombre élevé des actes de vente établis avant l’expiration du délai de réduction des droits d’enregistrement (fin juin 2021) prévu par la loi de Finances 2021. Au terme du troisième trimestre de 2021, l’indice des prix des actifs immobiliers ressort en légère hausse de 0,2% d’un trimestre à l’autre, résultat de l’augmentation des prix des terrains de 1,5% et des baisses des prix du résidentiel de 0,5% (dont -0,6% pour les appartements, -2,1% pour les villas) et de ceux des biens à usage professionnel de 0,9%.

En glissement annuel, les prix des actifs immobiliers se sont dépréciés de 5,5%, avec des baisses de 6,3% pour les actifs résidentiels, de 3,7% pour les terrains et de 9,5% pour les biens à usage professionnel. De même, le nombre de transactions a baissé de 10,1% recouvrant un repli de 17,1% pour les biens résidentiels.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page