Maroc

Ifrane : une nouvelle vie pour le Parc Ain Vittel

La société Al Omrane Fès-Meknès vient de lancer un projet pour la requalification du parc naturel Ain Vittel d’Ifrane. Doté d’une enveloppe de 10,5 MDH, ce chantier sera réalisé dans un délai prévisionnel de 36 mois.

Le parc naturel Ain Vittel d’Ifrane bénéficiera très bientôt d’un projet de requalification avec un coût prévisionnel de 10,5 MDH. C’est ce qui ressort des deux appels d’offres, lancés récemment par la société Al Omrane Fès-Meknès, pour désigner les prestataires chargés des études techniques, géotechniques et du suivi des travaux de requalification de cet espace touristique. Situé sur la commune territoriale d’Ifrane, le parc Ain Vittel s’étend sur une superficie de 12 ha. Les termes de la convention de requalification du parc reposent sur plusieurs axes, dont l’aménagement des espaces de divertissement et de loisirs, des circuits de promenade et du sport écologique, des pistes et des entiers équestres, en plus de la création des points d’exposition des produits de terroir et des produits artisanaux. Les travaux reposent également sur la création de cours d’eau naturels et artificiels permanents, la réalisation des parkings des voitures et des calèches, ainsi que la réimplantation du parc et diversification des arbres et des plantes. Réparti sur plusieurs lots, ce projet devra être réalisé dans un délai prévisionnel de 36 mois.


Concernant l’opération de l’étude technique et de suivi des travaux de requalification du parc, l’estimation établie par Al Omrane est fixée à 288.000 DH. Il s’agit des études géotechniques pour aménagement de pistes, travaux de construction et mur de soutènement éventuel, y compris toutes les prestations nécessaires, entres autres les sondages de reconnaissance, les essais in-situ, les essais d’identification au laboratoire, les essais de portance, les études géotechniques et celles de dimensionnement. Le nombre et la profondeur des puits seront déterminés par le laboratoire en fonction de la nature géologique, de l’hétérogénéité et des contraintes du site. Une éventuelle analyse du risque géotechnique, s’il s’avère nécessaire, sera également sollicitée sous la responsabilité du laboratoire chargé de la prestation comportant en outre une étude et une analyse géologique et géotechnique détaillé du site en tenant compte des documents existants et des investigations de terrain. Le prestataire devra également livrer un avis technique clair sur les aspects liés au sol, ainsi que tous les vices de sol apparents ou cachés au niveau des parcelles étudiées, il s’agit des aspects liés à la sismologie et la présence de failles, inondabilité, compressibilité, présence de cavités souterraines naturelles et/ou anthropique, stabilité de pente et glissements, anciens sites de décharge publique, ou encore fluctuation de nappes et hydrogéologie.

Sami Nemli / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page