Maroc

IB Maroc : Un profit warning sans impact sur l’activité du groupe

IB Maroc vient d’annoncer un profit warning sur ses résultats, révélant une baisse de 12% sur ces derniers. Toutefois d’après la Direction financière d’IB Maroc, ce profit warning n’aura pas d’impact sur l’activité future de l’entreprise.


L’entreprise spécialisée dans le secteur du matériels, logiciels et services informatiques, IB Maroc, annonce un profit warning ! En effet, IB Maroc a déclaré, dans un communiqué publié sur le site de la Bourse de Casablanca, la réalisation d’un chiffre d’affaires de 189 MDH, contre 215 MDH en 2014, soit une baisse de 12%. La société a constaté une perte nette comptable au 31/12/2015. Ainsi IB Maroc rejoint Zellidja dans le cercle des entreprises ayant revu leurs résultats à la baisse.

Pas d’impact sur l’activité  de l’entreprise
Cette baisse provient du décalage de projets gagnés au 4e trimestre 2015, non livrés en fin d’exercice, dont la facturation ne sera constatée qu’en 2016, peut-on lire dans le même communiqué. De même, la Direction financière d’IB Maroc, nous a indiqué que les facteurs directs qui ont concouru à ce profit warning reviennent, notamment, à l’évolution de l’entreprise dans un environnement économique difficile, ne favorisant pas l’investissement. Cet environnement aiguise la concurrence et entraîne une baisse des marges, indique la même source. On peut ajouter à cela une hausse importante du dollar, sachant que les fournisseurs les plus importants sont, dans la plupart, des étrangers. De même, d’après la même source, ledit profit warning est dû, aussi, à un cycle de vente qui s’est allongé entraînant des reports de projets sur l’exercice prochain, et un allongement du délai de paiement des clients, qui a obligé l’entreprise à recourir à des financements d’exploitation, donc des frais financiers supplémentaires. Par ailleurs ledit profit warning n’aura pas d’impact direct ou indirect, soit-il, sur l’activité de la société. «Non, il n’y aura pas d’impact sur l’activité future de l’entreprise, car nous avons été réactifs en ajustant nos coûts aux contraintes du marché. Par ailleurs, nous sommes optimistes pour 2016, car nous avons, en ce début d’année, un portefeuille d’opportunités important, ce qui laisse présager un rétablissement de nos comptes en 2016», nous a confirmé El Mostafa El Habriti, directeur financier d’IB Maroc.

IB Maroc, dans une bonne perspective sectorielle
Les valeurs technologiques continuent de bénéficier de recommandations favorables de la part des analystes financiers de la place, et sont convoités par les investisseurs, car celles-ci représentent des valeurs futures à bon rendement sur une vision long-termiste (voir Cahier Épargne et investissement du 01/06/15). De même, la plupart des entreprises du secteur sont dans une phase de développement dans leurs marchés respectifs. Dans ce sillage et d’après la Direction financière d’IB Maroc toujours, le futur immédiat de la société s’articule autour de quatre priorités essentielles, à savoir, la continuité de la baisse des coûts, le renforcement important de la force commerciale, et une sélectivité des projets en éliminant ceux qui peuvent détruire leur marge. Sans oublier le développement du business en Afrique subsaharienne, vu que les sources de forte croissance sont dans cette région. Pour rappel, au cours de l’exercice 2014, la société a généré un CA de 215,2 MDH, en très légère hausse de 0,3% par rapport à 2013, pour une baisse de la marge brute avec un bénéfice net qui s’établit à 1 MDH, en 2014, contre 1,8 MDH en 2013.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page