Maroc

Hjira, Ghellab et Yasmina Baddou sanctionnés par le parti de l’Istiqlal

Les trois cadors ont été suspendus pour 18 mois. Une décision prise le 9 février par la Commission de discipline du parti de l’Istiqlal.

«Violation des règlements du parti, nuisance et manque de discipline», ce sont les griefs retenus contre les trois responsables du parti qui ont senti le vent tourner avant de se rebeller contre le secrétaire général de l’Istiqlal, Hamid Chabat, à la dérive après ses déclarations à propos de la Mauritanie.


Des sanctions qui n’auront probablement aucun effet sur l’avenir politique de ces trois refuzniks du parti. En effet, Hamid Chabat a accéléré sa mise à mort et persiste dans sa fuite en avant, sans oublier l’estocade qui lui a été apportée par la publication de la liste de ses biens personnels. En réaction, Chabat pris à la gorge, est allé jusqu’à accuser ce qu’il a appelé «l’État profond» de lancer une cabale contre lui.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page