Maroc

Halieutis : un premier bilan positif

Les réalisations enregistrées par le programme Halieutis débouchent sur la mise en œuvre de 20 plans d’aménagement et de gestion de pêcheries. La réflexion est également lancée pour se doter de nouveaux plans stratégiques. 

C’est un bilan positif que dresse Mohammed Sadiki, ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, de la stratégie Halieutis. En effet, durant ces douze dernières années, le plan stratégique a permis la réalisation d’importants projets de développement, dont la mise en œuvre de 20 plans d’aménagement et de gestion des pêcheries et la création de 3 réserves marines.


Une pêche artisanale qui se structure
Concernant la réhabilitation du secteur de la pêche côtière et artisanale, le ministre de tutelle a affirmé que ce secteur a connu un décollage efficace, ajoutant que les réalisations portent aussi sur le soutien à la recherche scientifique via le renforcement des capacités de l’Institut national de recherche halieutique (INRH) avec une enveloppe de 1,55 milliard de dirhams. Cette enveloppe a permis à l’institut d’acquérir 3 vedettes rapides, 2 navires côtiers pour les prospections, dont l’un est en cours de construction, et 3 navires de recherche scientifique, outre la réhabilitation de 938 barques de pêche artisanale, 58 embarcations de pêche côtière et la modernisation de 189 autres embarcations, ainsi que le développement d’un système de surveillance et de suivi des navires par satellite et d’un système de certification des captures.

Dans le même sillage, près de 14.000 barques de pêche artisanale ont été équipées de caissons isothermes. Mohammed Sadiki a précisé que cette opération se poursuit afin d’équiper la totalité des embarcations. L’objectif étant également de réaliser 45 villages de pêcheurs avec des points de débarquement aménagés. Le plan vise l’aménagement de 11 marchés de poisson «nouvelle génération» et 10 marchés de gros. La couverture sociale n’est pas en reste. Dans son bilan, le ministre en a rappelé la généralisation qui est en cours ainsi que l’assurance accident de travail. La catégorie des pêcheurs artisanaux «saisonniers» sera également concernée. La généralisation concerne aussi l’équipement des embarcations d’émetteurs de secours par satellite dont 6.183 embarcations dans les régions du Sud en ont d’ores et déjà bénéficié. Dans un souci de sécurité, ces embarcations seront également équipées de gilets de sauvetage gonflables automatiques et de divers équipements.

Dans le même esprit, un programme d’accompagnement de 78 coopératives œuvrant dans le secteur, dont 20 féminines porteuses de projets innovants, sera mis en place pour une enveloppe budgétaire de 75 millions de dirhams. Toutefois, pour continuer sur la même lancée, un dialogue est instauré avec les différentes composantes du secteur pour définir les priorités, relever les défis, valoriser les acquis et lancer diverses études pour la mise en œuvre de nouveaux programmes stratégiques.

Maryam Ouazani / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page