Maroc

Grand théâtre, salle couverte, parcs, musée…Agadir prépare sa mue

En plus du lancement de la première tranche du réseau de lecture publique, le parc Al Inbiâat, qui s’étend sur 25 ha, verra la réalisation d’une médiathèque, du Grand théâtre d’Agadir, mais aussi la réhabilitation du théâtre de verdure, de la salle couverte Al Inbiâat et du musée Timitar.

Faisant partie du sixième axe du Programme de développement urbain (PDU) d’Agadir 2020-2024, notamment la promotion des activités culturelles, le réseau de lecture publique qui couvrira les différents quartiers de la ville se concrétise. Sur les 23 points prévus, l’aménagement de cinq points de lecture a déjà été lancé dans le cadre de la première tranche de ce projet de réseau. Il s’agit de la rénovation de la Bibliothèque communale Hassan El Bounamani, sise quartier Al Massira et de celle relevant du Complexe culturel Mohamed Khaïr Eddine à Ihchach, mais aussi de l’aménagement de la bibliothèque de la maison du quartier Azzaitoune à Tikiouine, de la crèche d’Anza Al Oulya et de celle du complexe de Bensergao. Au total, ce projet mobilise un investissement de l’ordre de 56 MDH. Globalement, trois types de travaux seront effectués, à savoir la rénovation des bibliothèques existantes, la réalisation de structures légères et celle de bibliothèques itinérantes. Sur ce dernier point, il s’agit de mettre en place des bibliothèques mobiles sous forme de bibliobus et de conteneurs-bibliothèque afin de rapprocher les jeunes de cette activité, et d’enrichir le catalogue proposé par les établissements scolaires.


Zone Al Inbiâat : les projets culturels prévus
Ce réseau sera également renforcé par la réalisation du projet du Centre de ressources documentaires & numériques et du projet de la médiathèque d’Agadir au sein du futur parc Al Inbiâat sur une superficie de 25 hectares. Cette zone inclura aussi la construction du grand théâtre, d’une capacité de plus de 1.000 places, s’étendant sur environ 2 ha et doté d’une enveloppe de 80 MDH, en plus de la réhabilitation du théâtre de verdure – y compris la mise en valeur de sa façade – de la réhabilitation de la salle couverte Al Inbiâat et du musée Timitar dans la même zone. Il est aussi prévu, plus loin, la réalisation d’un espace culturel sous la coupole de l’ancien marché de gros d’Agadir, à proximité du conservatoire municipal de musique, et de la réhabilitation sous forme de musée de l’ancien bâtiment de Bank Al-Maghrib. Cette reconversion mobilisera 41,5 MDH. D’autres projets font partie intégrante du volet culturel du PDU, notamment la valorisation du Cinéma Salam, la réhabilitation du marché municipal de Talborjt et le lancement des travaux du marché de poisson et des restaurants à Bab Al Marssa, située à l’entrée du port de la ville sur près de 1 ha.

Bab Al Marssa : de nouveaux restaurants
Un nouveau marché de poisson et des restaurants en R+1 seront érigés, et des aménagements extérieurs entrepris. Les restaurants existants seront démolis pour laisser place aux nouveaux. Le projet sera composé de 78 unités de restauration avec terrasse, de 39 unités de restauration avec terrasse à l’étage, du marché de poisson avec halle, une grande terrasse pour les grillades et une esplanade dédiée aux expositions. D’autres projets ont déjà été lancés, notamment la restauration de la Kasbah d’Agadir Oufella, assortie d’une restitution archéologique puisque les fouilles ont déjà été lancées. Menées dans le cadre de cette réhabilitation, elles ont permis de découvrir l’entrée principale de la Kasbah, les restes d’une muraille datant de la dynastie saâdienne, du mihrab de la mosquée locale, d’une partie des installations réservées aux ablutions et d’une grande meule à grain, datant également du 16e siècle. Par ailleurs, une enveloppe globale de 663 MDH est destinée au cinquième axe du PDU, consacré à la promotion de la culture, la protection et la valorisation du patrimoine de la ville ainsi qu’à l’édification des lieux de culte. À noter que des travaux ont déjà été lancés pour la réalisation de la grande mosquée dans le quartier Essalam, ainsi que la mise en place de la clôture du chantier en vue du démarrage des travaux du complexe religieux sis quartier Sonaba.

Yassine Saber / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page