Maroc

Gestion des déchets : Arma Casablanca investie d’une nouvelle mission

Proparco et la BMCI s’unissent en faveur de la gestion des déchets à Casablanca. Les deux partenaires joignent en effet leurs efforts pour soutenir le renouvellement et la modernisation des équipements de collecte et de propreté urbaine de la ville blanche.

Le groupe BMCI vient d’accorder un financement à Arma Casablanca, avec une garantie de Proparco, dans le but de soutenir le renouvellement et la modernisation des équipements de collecte et de propreté urbaine de Casablanca. Le but : accompagner la capitale économique du Maroc dans sa réponse au défi posé par la gestion des déchets. Ainsi, les nouveaux contrats de gestion déléguée, gérés par la filiale Arma Casablanca, ont pour objectif d’améliorer le niveau de service de collecte et de propreté urbaine via notamment une augmentation significative des investissements à réaliser et le passage à une collecte de nuit afin de fluidifier le trafic et le déplacement des camions. Un communiqué conjoint des parties fait savoir que «suite aux audits financiers et environnementaux rigoureux exigés avec Proparco et réussis avec succès par Arma Casablanca, Proparco a accordé sa garantie à la BMCI lui permettant ainsi d’attribuer à ARMA Casablanca un financement supplémentaire afin de soutenir le renouvellement et la modernisation du service via la digitalisation du matériel roulant (notamment l’installation de smart-meters), une première dans le secteur au Maroc qui permettra une optimisation des circuits et un meilleur suivi et contrôle des prestations en temps réel». Cette opération, souligne-t-on, devrait permettre de soutenir, au cours des cinq prochaines années, près de 2.400 emplois locaux, directs ou indirects. Le projet contribuera également aux ODD n°8 concernant le travail décent et la croissance économique, n°9 faisant état de l’industrie, l’innovation et l’infrastructure, n°11 en relation avec les villes et communautés durables et enfin n°12 sur la production et la consommation responsables.


Par ailleurs, rappelons que la production d’ordures ménagères pour la seule ville de Casablanca est aujourd’hui estimée à un million de tonnes par an. Le communiqué souligne d’ailleurs qu’à l’instar des autres villes du Maroc, la croissance démographique et l’urbanisation de la population génèrent à Casablanca une «croissance exponentielle des ordures ménagères». Rappelons également que le groupe Arma, qui opère dans 20 communes (dont cinq des dix plus grandes au Maroc), avait remporté en 2019 un appel d’offres lancé par la commune de Casablanca qui lui déléguait la gestion du service de propreté et de collecte des ordures ménagères pour quatre de ses huit préfectures. 

Mariama Ndoye / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page