Maroc

Galère des pèlerins à la Mecque : Les Marocains et les Saoudiens se rejettent les responsabilités

Les souffrances d’une partie des pèlerins marocains seront au menu du Parlement en octobre prochain. En attendant, l’Arabie Saoudite mène une enquête sur les conditions du pèlerinage à la demande du Maroc.

Les groupes parlementaires de l’opposition et de la majorité annoncent la convocation d’Ahmed Taoufik, ministre des Habous et des affaires islamiques «pour avoir des explications par rapport aux conditions de pèlerinage des 21.500 pèlerins marocains faisant partie de la délégation marocaine». Des conditions qualifiées de «difficiles» par les pèlerins. Après les premières dénégations du ministère et de l’ambassade marocaine à Riyad, ce département dirigé par Taoufik concède la «mauvaise qualité des repas servis à Mina», dans un communiqué de ce département datant du 24 août dernier.


Taoufik a pris contact avec son homologue saoudien pour «aborder les sujets de la congestion dans les espaces du Haj et les retards du transport depuis Mina». Le département des Habous avait tenu à préciser que «les délégations administratives et sanitaires nationales n’interviennent pas dans l’organisation des rites du Haj». Une source autorisée au sein du même département abonde dans le même sens. «Les autorités marocaines n’ont pas de pouvoir sur place. Nous avons une relation contractuelle avec les autorités saoudiennes pour assurer les services aux pèlerins marocains. Quand des dysfonctionnements apparaissent, nous alertons les Saoudiens à ce moment là». Face aux protestations répétées des pèlerins marocains et aux vidéos diffusées depuis les lieux saints de l’Islam attestant des conditions de prise en charge déplorables, «une enquête administrative est ouverte par les autorités saoudiennes pour déterminer les manquements de part et d’autres», ajoute la même source.

Pour leurs parts, des pèlerins marocains ont déposé une plainte auprès de l’Institut en charge des guides du pèlerinage des pays arabes. Il est à noter enfin que pour cette édition du Haj, 32.000 Marocains ont accompli le pèlerinage, dont 21.500 dans le cadre de l’organisation officielle et 10.500 à travers 90 agences de voyages. Le retour des pèlerins a démarré le 27 août et se poursuivra jusqu’au 15 septembre. Les pèlerins marocains ont été hébergés dans 23 hôtels à La Mecque et neuf hôtels à Médine.  

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page