Maroc

Financement : Le crédit-bail a la cote

En enregistrant une hausse de 7,5% des financements octroyés aux PME en 2015, le crédit-bail confirme sa capacité à accompagner l’investissement. Au total, quelques 14MMDH ont permis de concrétiser 14.000 nouveaux projets ou projets d’extension couvrant les biens mobiliers et immobiliers.


14 milliards de financements nouveaux mobilisés pour la concrétisation de 14.000 nouveaux projets ou projets d’extension couvrant tout type de besoins à usage professionnel, qu’il s’agisse de biens mobiliers ou immobiliers. C’est globalement le bilan 2015 du crédit-bail octroyé au profit des petites et moyennes entreprises qui enregistre par là une hausse de 7,5%, confirmant ainsi sa capacité à accompagner l’investissement des PME. Dans le détail, le montant total mobilisé à été réparti entre le crédit-bail mobilier, qui a mobilisé en 2015, quelques 10MMDH en hausse de 564MDH (+5,6%) et le crédit-bail immobilier qui totalise 3,6MMDH, progressant de 400MDH (+12,6%).

S’agissant des biens d’équipement, les financements ont gagné 24,7% sur les matériels destinés aux bâtiments et travaux publics. Les financements des véhicules utilitaires ont progressé de 20%. Même tendance pour les véhicules de tourisme, pour lesquels les financements ont pris 5,9% en 2015. Dans une répartition sectorielle, les crédits-bails se sont renforcés de 47,8% au profit des industries alimentaires et de 23% sur la construction. Dans l’hôtellerie et la restauration, on constate une hausse de 24,9% et dans les industries du textile de l’habillement et du cuir, une progression de 19,3% est relevée. En ce qui concerne les biens d’équipements immobiliers, le crédit-bail confirme également sa capacité de financement du fait que les financements dédiés ont doublé pour les magasins et ont enregistré une hausse de 87% pour les hôtels et bâtiments de loisir ainsi qu’une progression de 30% pour les immeubles industriels. 


 

Une offre étoffée

L’offre de crédit-bail au Maroc se décline en deux types. Celle des filiales de banques dont l’activité principale est l’offre de financements locatifs et celle des sociétés financières, captives de sociétés commerciales, qui proposent aujourd’hui des formules de financement destinées à soutenir la vente des biens produits tels que l’automobile ou encore le matériel informatique. Il est à noter qu’au Maroc, l’offre de crédit‐bail est servie par des filiales de banques spécialisées. Notons que le crédit-bail présente aujourd’hui un certain nombre d’avantages. Il permet en effet au preneur d’accéder à un financement intégral de ses investissements là où le crédit classique nécessite un apport initial et apparaît davantage comme un outil de financement contraignant. Avec un financement total de l’investissement, le preneur préserve de ce fait sa trésorerie et conserve ses fonds propres dans le but de les affecter davantage au financement des besoins de son exploitation. Parmi ses principaux avantages aujourd’hui attractifs, le crédit-bail ne nécessite en effet pas de garanties lourdes à supporter par le client, la société de crédit‐bail pouvant généralement s’en tenir à la seule propriété du bien à financer, qui demeure sa propriété juridique jusqu’à l’expiration du contrat.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page