Maroc

Filière dattes : les importations explosent

En dépit d’une légère évolution de la production locale, le Maroc maintient élevées ses importations de dattes. Le Royaume figure en effet parmi les principaux acheteurs à l’échelle mondiale. Le volume d’importations enregistré durant la saison 2023-2024 a dépassé la moyenne des trois saisons précédentes.

Les dattes sont un aliment très présent dans les habitudes marocaines, notamment durant des périodes bien précises telles que Ramadan. Bien que les Marocains ne soient pas de grands consommateurs, avec seulement 3,5 kg par habitant par an, contre 10 kg dans d’autres pays producteurs, la demande grimpe de façon exponentielle durant cette période. Et pour combler les besoins du marché local, le Maroc se trouve contraint de recourir aux importations alors qu’il figure dans le Top 10 des pays producteurs dans le monde. Cependant, il n’atteint pas l’autosuffisance pour cette filière.

Deuxième importateur de la planète
Ainsi, le recours aux importations est inévitable. À telle enseigne que le pays est devenu un des principaux importateurs de dattes à l’échelle mondiale. Pour cause, les épisodes successifs de sécheresse qui ont impacté de plein fouet la production agricole depuis plus de six ans. Or, la situation s’est relativement redressée durant la campagne 2023-2024 avec une légère hausse de près de 7%, soit 104.000 tonnes pour une superficie de 67.000 ha, suite à l’entrée en production de nouvelles plantations, selon la Fédération interprofessionnelle marocaine des dattes (Fimadattes). Mais en dépit de cette légère évolution, le déficit persiste.

En effet, les derniers chiffres indiquent qu’entre octobre 2023 et mars 2024, le Maroc a importé 103.000 tonnes de dattes, ce qui est quasiment équivalent à la même période de la saison précédente. Ce volume dépasse également la moyenne des importations sur les trois saisons précédentes, mais sans pour autant dépasser les chiffres de la saison 2022/2023, en raison de l’évolution de la production nationale et du pic des importations qui est généralement temporaire et coïncide avec Ramadan.

C’est ainsi que le pic a été observé durant le mois de février dernier, ce qui suggère que les mois restants enregistreront des volumes plus faibles par rapport à la saison précédente. Ces chiffres renseignent également sur la position du pays en tant qu’importateur, selon des données récentes à l’échelle internationale. Le Maroc se situe en tant que deuxième importateur mondial de dattes, après l’Inde.

À noter que les dattes restent la première catégorie d’importation de fruits et légumes au Maroc. Environ 90% des dattes achetées par le Royaume proviennent quatre pays, à savoir les Émirats Arabes Unis, l’Égypte, l’Algérie, et la Tunisie. Parmi ces pays, les Émirats Arabes Unis occupent la première place en termes d’approvisionnement. Toutefois, au cours de la saison actuelle, grâce à une croissance active des exportations totales, l’Égypte pourrait dépasser les Émirats Arabes Unis sur le marché marocain.

L’Égypte a établi un record pour les exportations de dattes vers le Maroc lors de la saison 2022/23 et l’a déjà dépassé en fournissant 33.000 tonnes de dattes au marché marocain d’octobre 2023 à mars 2024. En revanche, le Royaume exporte près de 300 tonnes annuellement pour une valeur ajoutée d’un milliard de dirhams. Dans un autre registre, il convient de signaler que la variété Majhoul se place en tête de liste en termes de demande au point que les superficies cultivées connaissent une croissance.

En 2023, entre 700 et 800 ha de plus ont été ajoutés à la superficie globale. Par ailleurs, il est prévu que la filière du palmier-dattier réalise des performances. Pour ce faire, un contrat-programme, signé en 2023, vise à lui insuffler une dynamique nouvelle. Rappelons que le budget global s’élève à 7,47 MMDH,  et qu’il est prévu d’atteindre une production de 300.000 tonnes d’ici 2030, à travers le renforcement des plantations et des superficies.

Maryem Ouazzani / Les Inspirations ÉCO


whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

Évolution des prix des fruits et légumes à Casablanca



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page