Maroc

Fès-Saiss : L’aéroport est fin prêt !

L’infrastructure qui occupe désormais une superficie de 22.600 m², va permettre de porter la capacité du trafic annuel à 2,5 millions de passagers. Le renforcement du parking d’avions et l’élargissement de la capacité du parking véhicules sont également annoncés.


Le nouvel aéroport Fès-Saiss devra bientôt être inauguré. Les travaux qui ont été finalisés il y a près de quatre mois, ont porté sur un nouveau terminal ( le 2) d’une superficie de 17.000 m², en plus du réaménagement du terminal (1), 5.600 m². Ce nouvel aéroport de 22.600 m² (Terminal 1 et 2) va permettre le traitement d’un trafic annuel de 2,5 millions de passagers et devra répondre à l’arrivée de nouvelles compagnies et la création de nouvelles dessertes supplémentaires. Selon les données de l’ONDA, «cet aéroport répond aux standards et aux normes internationales de sûreté et de sécurité, préconisés par l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI). Il est certifié ISO 9001 Version 2008 et 14001 Version 2004». Il est aussi inscrit au programme Airport Service Quality (ASQ).

Le réaménagement de l’aéroport Fès-Saiss, avait comme objectifs le développement des installations pour répondre aux besoins de la hausse du trafic passager à moyen terme. Ce projet prévoit de porter la capacité de traitement à 2,5 millions de passagers, à moyen terme. Les travaux réalisés ont permis le renforcement du parking d’avions qui va permettre d’accueillir 4 appareils moyen-courrier supplémentaires. La capacité du parking véhicule côté ville a également été élargie pour atteindre 800 places. L’aéroport contient également un sous-sol d’une superficie de 7.200 m². La construction de ce nouveau terminal, dont les travaux sont financés par l’Office national des aéroports (ONDA) et la Banque africaine de développement ont nécessité une enveloppe de 479 millions de DH.

Cela dit, durant le premier trimestre 2016, l’aéroport Fès-Saiss a réalisé une hausse de 6,15% du trafic avec 195.285 passagers, contre 183.973 durant la même période de l’année dernière. Les observateurs estiment que l’ouverture de ce nouvel aéroport  devrait participer à la concrétisation du partenariat entre le Maroc et les pays africains, visant, entre autres, à développer le tourisme culturel et religieux.

En effet, les responsables de l’ONMT ont exprimé leur ambition d’ériger la ville de Fès, capitale culturelle et spirituelle du royaume, en un «véritable lieu de pèlerinage pour la confrérie tijane». Notons que nombreux sont les membres de cette communauté, qui compte environ 300 millions de fidèles, visitent fréquemment, Fès pour se recueillir sur la tombe du maître spirituel, Sidi Ahmed Tijani. 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page