Maroc

Fès-Meknès : plus de 1.800 entreprises d’artisanat formées entre 2015 et 2020

Entre 2015 et 2020, la Chambre d’artisanat de la Région Fès-Meknès a formé plus de 6.245 personnes dans les différents métiers de ce secteur. Plus de 1.800 entreprises artisanales de la région en ont bénéficié.

La Chambre régionale de l’artisanat de Fès a récemment présenté son bilan en matière de formation, un volet assuré par un réseau de 58 établissements de formation professionnelle (CEA), offrant une large couverture géographique et une capacité d’accueil de 11.830 places pédagogiques autour d’une quarantaine de métiers. Entre 2015 et 2020, la Chambre d’artisanat de la Région Fès-Meknès a contribué à la formation de plus de 6.245 personnes dans différents métiers. Le nombre de lauréats, à fin 2020, était de 2.885. Plus de 1.800 entreprises artisanales de la région ont bénéficié des formations.


Au cours de cette période, la Chambre a passé avec succès l’audit de suivi n°2 pour l’ISO 9001. S’agissant de la mise à niveau des ressources humaines, la Chambre a programmé une période moyenne de 11 jours de formation en faveur de 82 de ses membres. Ces formations ont principalement concerné les techniques de commercialisation, l’utilisation des outils informatiques, le leadership et le renforcement du rôle des membres dans la prise de décisions. Les fonctionnaires de la Chambre ont, eux, bénéficié de 36 jours de formation dans neuf spécialités (marchés publics, audit interne…). Au cours de cette période, la Chambre d’artisanat a également prolongé son accord de coopération en matière de formation professionnelle avec la Chambre des métiers de Francfort-Rhein-Main, étant donné que le secteur de l’artisanat constitue dans cette région, aux côtés de l’agriculture, le pilier central du développement économique et social et un pourvoyeur d’emploi par excellence.

Cet accord s’inscrit dans le cadre d’une coopération entre le Maroc et l’Allemagne visant à améliorer les compétences professionnelles et techniques des opérateurs dans les secteurs ciblés et le transfert du savoir-faire allemand, de sorte à améliorer les structures de production et services et à mieux s’adapter à l’évolution technologique. Les formations assurées par l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) ont, dans ce cadre, principalement concerné la mécatronique des voitures avec la formation de 106 stagiaires, la fabrication de photovoltaïques (81), l’énergie thermique (61) et les techniques de fabrication du bois avec la formation de 56 stagiaires.

Concernant le volet de la formation continue, ce partenariat a permis la formation de 567 artisans, dont 28% dans le domaine photovoltaïque, 27% dans la mécatronique des voitures, 24% dans l’énergie thermique et 21% dans les métiers du bois. Notons que, dans le cadre de ses partenariats internationaux, la Chambre a contribué à la formation de 851 artisans dans le cadre de la formation initiale et de 567 artisans dans la formation continue. 295 formations ont, elles, été dédiées aux formateurs. Concernant l’amélioration de l’offre de formation dans la région, les membres de la Chambre demandent au département de tutelle d’encourager les formations initiale et continue des artisans, notamment dans les domaines de la commercialisation, de la gestion et des langues. Il est aussi question de revoir l’âge légal d’accès aux instituts de formation professionnelle et d’apprentissage en vue de développer les talents et compétences des artisans et d’accompagner les évolutions des techniques et des goûts. Après avoir été certifié conforme aux normes internationales ISO 9001 en 2017, le Système de management qualité de la Chambre d’artisanat de la Région Fès-Meknès a passé avec succès l’audit de suivi n°2 réalisé par un cabinet de renommée internationale. À l’issue de celui-ci, qui a concerné les processus managériaux, la réalisation et le support, aucune non-conformité n’a été soulevée.

«La réussite de cet audit récompense les efforts déployés par l’ensemble des collaborateurs de Fès, Meknès, Taza ,Taounate, Azrou ,El Hajeb et Sefrou pour garantir la pérennité du système de management de la qualité, et témoigne de notre capacité à satisfaire les attentes des clients et à atteindre les objectifs opérationnels déclinés à partir des orientations stratégiques de la Chambre», précise Abdelmalek Alboutien, président de la Chambre d’artisanat de la Région Fès-Meknès.

Rappelons que, dans le cadre de sa stratégie de communication, la Chambre a procédé à la création de cinq sites électroniques, dont un premier dédié à la commercialisation des produits artisanaux de la région, un site institutionnel pour présenter les activités et les services de la Chambre et trois autres dédiés aux salons thématiques organisés durant cette période. 

Mehdi Idrissi / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page