Maroc

Fès-Meknès : les unités de trituration tournent à plein régime

Les professionnels de la filière oléicole prévoient une production de plus de 16%. Cependant, contrairement à l’année dernière où le rendement en huile avait atteint 25 litres par quintal, cette année, la production varie entre 13 et 19 litres par quintal. Les prix des olives en vrac stagnent à 6 DH/kg.

Que ce soit à Fès, Meknès, Sefrou ou encore à Taounate, les professionnels de la filière oléicole estiment que l’olive de la région enregistrera une récolte de plus de 16% par rapport à l’année dernière. Cependant, les unités de trituration d’olives de la région enregistrent une production en huile qui varie entre 13 et 19 litres par quintal, contrairement à l’année dernière où le rendement en huile avait atteint 25 litres par quintal. Cette baisse de production est principalement due aux retards des pluies, ce qui a poussé certains agriculteurs à ne pas entamer la récolte dans l’espoir de pouvoir faire bénéficier le fruit d’un maximum de pluie pour en augmenter le rendement. Pour les propriétaires des unités de trituration de la Région Fès-Meknès, «le rendement de l’hectare d’olive ne compte pas beaucoup, ce qui compte le plus c’est le rendement en termes d’huile par quintaux», nous explique l’un de ces professionnels. Le rendement moyen des olives devrait atteindre 2,1 t/ha (tonnes par hectare), avec des niveaux de rendements fluctuants entre 1,65 t/ha dans les zones bour à 4,3 t/ha pour l’olivier irrigué.


Actuellement, le prix du litre au détail à la source (aux maasras) varie entre 40 et 45 DH, alors qu’il dépasse 50 DH chez les revendeurs. S’agissant de la méthode de trituration, la plupart des consommateurs préfèrent l’huile produite par les maasras traditionnelles qui se caractérise par un goût concentré, plutôt que celle de la méthode moderne avec système continu (2 ou 3 phases), qui est beaucoup plus légère. Cette dernière méthode et souvent utilisée par les commerçants, ce qui leur permet d’augmenter la production en huile. Il faut préciser que la Région Fès-Meknès compte plus de 4.810 unités de trituration avec une capacité de 768.591 tonnes, dont 100 de deux phases, 141 de trois phases et 4.569 traditionnelles. Elle dispose de plus de 320.000 ha – 38% de la production nationale -, dont 40.000 ha dans la province de Meknès. Malgré les avantages de la technique de trituration à deux phases pour la préservation de l’environnement, nos visites d’unités de trituration dans la région ont révélé une forte affluence de consommateurs qui viennent produire leur propre huile d’olive en recourant à la technique traditionnelle. Pour rappel, trois systèmes d’extraction de l’huile d’olive sont actuellement utilisés : le système discontinu de presse et de super presse (traditionnelle), le système continu à deux phases et le système continu à trois phases.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page