Maroc

Fès-Meknès : le HCP se prépare pour le Recensement général de la population 2024

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de lancer un projet pour la réalisation des travaux cartographiques pour le prochain recensement RGPH 2024 au niveau de la Région Fès-Meknès. Nécessitant une enveloppe de 14,7 MDH, ce projet vise la mise à disposition d’agents cartographes intérimaires pour effectuer des activités de collecte et de mise à jour d’informations géographiques et statistiques sur le terrain. 

Conformément aux recommandations des Nations Unies stipulant la réalisation du recensement général de la population et de l’habitat une fois tous les dix ans, le Maroc se prépare à réaliser son septième recensement en 2024.

Dans ce cadre, le Haut-commissariat au plan (HCP), au niveau de la Région Fès-Meknès, a dédié une enveloppe de 14,7 MDH pour la réalisation des travaux cartographiques nécessaires au prochain recensement de 2024.

A cet égard, le HCP vient de lancer un projet pour la mise à disposition d’agents cartographes intérimaires possédant les qualifications requises pour effectuer des activités de collecte et de mise à jour d’informations géographiques et statistiques sur le terrain dans le cadre de la réalisation des travaux cartographiques (TC) pour le prochain Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH 2024) et de la cartographie des établissements économiques (CEE).

Selon les responsables au niveau régional, cette opération vise à mettre à jour les indicateurs démographiques, économiques et sociaux à l’échelle nationale, régionale, provinciale et communale, permettant aux décideurs de concevoir, de suivre et d’évaluer les politiques publiques nationales et territoriales.

Mise à jour de la base de données cartographique
Les travaux cartographiques de ce projet lancé par le HCP au niveau de la région visent à mettre à jour la base de données cartographique existante et à assurer une couverture totale, par des cartes fiables, du territoire national (zones urbaines et rurales) en assurant un découpage en districts de recensement selon les normes requises. Quant à la cartographie des établissements économiques, elle a pour objectif de géoréférencer l’ensemble des établissements exerçant une activité économique sur le territoire national.

La réalisation de toutes ces opérations mobilisera un nombre important de ressources humaines sur le terrain, pendant une période de 14 mois pour les travaux cartographiques et la cartographie des établissements économiques, et 11 mois pour l’enquête nationale sur les structures économiques. Étant donné que les ressources humaines dont dispose actuellement le HCP ne sont pas suffisantes pour couvrir tous les besoins de ces opérations, en raison de l’affectation d’une grande partie d’entre elles à la réalisation des enquêtes permanentes en cours, le recours à des sociétés d’intérim est nécessaire pour combler le déficit enregistré, notamment, au niveau des agents cartographes chargés des travaux de terrain.

Le HCP fait appel aux nouvelles technologies
Pour garantir la réussite de cette mission, le HCP a entamé, depuis 2021, les préparatifs pour la mise en place des dispositions nécessaires, notamment les mesures techniques et logistiques pour la réalisation des travaux cartographiques.

À cet effet, l’institution s’est penchée sur la production de programmes informatiques relatifs à la réalisation des différentes étapes du recensement d’une manière intégrée. Ainsi, la collecte des données se fera de manière intégrée, faisant appel aux nouvelles technologies au lieu des questionnaires papier, et ce, dans le cadre d’un système d’information englobant l’ensemble des étapes du recensement.

Le recensement de 2024 sera marqué par le recours aux travaux cartographiques en utilisant les techniques GPS, des images satellitaires actualisées et de haute précision dans le cadre d’un système d’information géographique mobile ainsi que la consolidation des données statistiques à l’aide de tablettes électroniques.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page