Maroc

Fès-Meknès : le Conseil de la région accorde 4,5 MDH pour l’étude relative au PDR

Le Conseil régional de Fès-Meknès a alloué une enveloppe de 4,5 millions de dirhams pour l’élaboration de son Programme de développement régional 2022-2027. Si le planning arrêté par le Conseil de la région est respecté, la version finale du PDR sera validée en mars 2023.

Pour concrétiser la vision de développement de la Région Fès-Meknès, le Conseil de la région a lancé récemment un avis d’appel d’offres pour la réalisation de l’étude relative à l’élaboration du Programme de développement régional (PDR) 2022-2027. Nécessitant une enveloppe de 4,5 MDH, l’étude aura pour objectif d’identifier les besoins de développement territoriaux, de mettre en lumière les opportunités d’investissement dans la région, définir une vision stratégique et réaliste sur un horizon de six ans en harmonie avec la vocation de la région.


Le PDR prendra en considération les Orientations de la politique publique de l’aménagement du territoire (OPPAT) et du Schéma régional d’aménagement du territoire (SRAT) pour définir les axes prioritaires de développement de la région et mettre en place une évaluation des ressources financières de la région et sa capacité de financement des projets.

Le bureau chargé de l’étude devra également proposer des projets de développement territoriaux qui répondent aux besoins identifiés lors du diagnostic territorial et de mettre en place des mécanismes et des outils de suivi et d’évaluation du PDR. Notons que le processus d’élaboration du PDR et de sa mise en œuvre sera accompagné d’un plan de communication et de sensibilisation.

Après la désignation du bureau d’étude chargé de la réalisation du PDR (prévu le 7 juillet 2022), la région sera menée à réaliser, entre juillet et septembre 2022, un diagnostic territorial participatif (57 jours). Ce dernier sera couronné par la réalisation d’une vision stratégique en octobre 2022 (27j). Entre novembre 2022 et février 2023 (97 jours), la région se penchera sur la définition des projets prioritaires du PDR, alors que l’approbation du document final n’est prévue que pour la session de mars 2023 du Conseil de la région.

Cette approche se déroulera dans le cadre d’un système de gouvernance doté de mécanismes de suivi et de communication adaptés au contexte de la région. «Les projets proposés dans le cadre de ce PDR devraient faire preuve d’efficacité et être porteurs d’une vision stratégique claire susceptible d’optimiser les opportunités et potentialités de la région, pour contribuer au développement sur les plans économique, social et culturel et préserver l’environnement et le développement durable», précise Abdelouahed El Ansari, président du Conseil de la région Fès-Meknès.

Cette démarche, qui s’inscrit dans le cadre de la loi organique n° 111.14, a accordé d’importantes prérogatives aux régions en permettant au Conseil de jouer un rôle avant-gardiste en matière de développement du territoire, afin de renforcer les structures économiques et sociales, améliorer l’attractivité territoriale et booster la compétitivité en réduisant les disparités sociales.

Une plateforme numérique dédiée aux citoyens
Pour permettre aux citoyens de la région de participer à l’élaboration du PDR et à la définition des projets prioritaires, le conseil de la région a décidé de mettre en place une plateforme numérique dédiée à la collecte des propositions.

Dans le cadre du nouveau PDR, le conseil de la région va également redéfinir sa charte graphique avec la proposition d’une nouvelle identité visuelle et un slogan pour la période 2022-2027. Dans le cadre de la convergence territoriale et la complémentarité entre le Conseil de la Région Fès-Meknès et le Centre régional d’investissement (CRI) en matière de missions de développement économique, le bureau d’étude s’engage à intégrer et à exploiter les différentes composantes du diagnostic économique mené par le CRI Fès-Meknès dans le territoire régional (Étude de mise en place d’une stratégie de positionnement et de développement économique de la région Fès-Meknès), au niveau de la première phase du diagnostic territorial.

Le prestataire devra également coordonner avec le CRI à propos de son étude relative à la mise en place d’une stratégie de positionnement et de développement économique de la région Fès-Meknès.

PDR et inspirations du NMD
Afin d’élaborer un document qui vise la recherche des équilibres territoriaux et à investir dans l’intelligence territoriale, la démarche adoptée dans la réalisation du PDR est inspirée des orientations du Nouveau modèle de développement (NMD).

En effet, ce dernier a donné à la région une position primordiale dans sa vision de développement qui devra continuer de jouer son rôle de locomotive, dans le cadre de cette reconsidération du modèle de développement national pour le mettre en phase avec les aspirations et les évolutions actuelles. Dans ce sens les conseils des régions disposent désormais d’un rôle central pour la réussite de ce chantier stratégique, et ce, grâce aux attributions et aux prérogatives qui leur sont octroyées.

L’article 143 de la Constitution insiste sur le rôle des conseils régionaux dans la prééminence au niveau de la planification territoriale et l’élaboration des programmes de développement régionaux.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page