Maroc

Fès-Meknès : la vaccination des 12-17 ans avance à grands pas

Considérée comme la plus réussie au Maroc, l’opération a touché, en une semaine, plus de 60.000 élèves.

Au bout d’une semaine, la Région Fès-Meknès a dépassé le cap de 60.000 jeunes vaccinés dans le cadre de la campagne de vaccination des 12-17 ans. Les responsables du Comité technique de vaccination ont effectué une visite aux centres dédiés à cet effet, en vue de s’enquérir du déroulement de cette opération. Ils ont relevé le succès enregistré par la campagne et estimé que la ville de Fès connaissait une affluence remarquable, probablement la plus forte au Maroc.


Pour sa part, Mouhcine Zouak, directeur de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF), a souligné la nécessité de vacciner les enfants âgés de 12 à 17 ans, en vue de protéger l’ensemble des citoyens, au regard de la recrudescence des cas d’infection parmi cette tranche d’âge. Pour garantir la réussite de cette opération, l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de Fès-Meknès a aménagé un total de 62 centres de vaccination contre la Covid-19 pour accueillir les 357.056 élèves de la région, âgés entre 12 et 17 ans. D’après des données rendues publiques par l’AREF, 32 centres administrent le vaccin «Pfizer» et les 30 autres ont recours au «Sinopharm». «Les premiers chiffres sont très satisfaisant et peuvent garantir une rentrée en présentiel des élèves» précise Zouak.

Les centres de vaccination sont répartis sur les préfectures de Fès (5 centres), de Meknès (8), les provinces de Taza (6), Taounate (6), Boulemane (10), El Hajeb (4), Ifrane (11), Sefrou (5) et Moulay Yaccoub (7). Le nombre d’élèves concernés s’élève à 111.442 pour la préfecture de Fès, 74.924 pour Meknès, 37.591 pour Taza, 38.548 pour Taounate, 21.804 pour Boulemane, 23.999 élèves pour Sefrou, 21.786 pour El Hajeb, 13.422 pour Ifrane et 13.540 pour Moulay Yaacoub. À noter que le Centre Ibn Tofail de Fès, le plus important de la ville, accueillera au total 38.000 élèves. Les responsables de la région ont assuré que l’opération se déroule dans de «bonnes conditions», appelant les parents et tuteurs d’élèves à l’adhésion à cette initiative pour contribuer à assurer un mode d’enseignement en présentiel dans tous les établissements d’éducation et à accélérer l’atteinte de l’immunité collective.

Rentrée scolaire repoussée
Pour assurer la continuité du bon déroulement de l’opération de vaccination et vu la mobilisation de plusieurs écoles à cette occasion, le ministère de tutelle a annoncé, cette semaine, le report de la rentrée scolaire au 1er octobre 2021. Cette décision va permettre, également, de mettre en place les mesures pédagogiques et organisationnelles nécessaires, au profit des élèves, avant le démarrage effectif des cours. L’objectif étant de les préparer à la rentrée, spécialement à travers l’actualisation du programme ministériel, afin de l’adapter aux derniers événements, dont le prolongement de l’année scolaire jusqu’au mois de juillet 2022. Dans ce cadre, Amzazi a assuré que les familles seront dispensées d’effectuer des devoirs d’éducation dans les écoles privées au cours du mois de septembre. Celles ayant déjà réglé le mois de septembre se verront dispensées de payer les cours d’octobre.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page