Maroc

Fès : l’USMBA se penche sur le regard africain du Nouveau modèle de développement

L’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah de Fès a organisé une rencontre internationale sur le Nouveau modèle de développement et son adéquation avec les changements socio-économiques qui s’opèrent dans le continent africain et dans le monde en général.

L’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah (USMBA) de Fès a organisé, cette semaine, une conférence internationale, sous le thème «Regards africains sur le Nouveau modèle de développement du Maroc». Lors de cette rencontre, une panoplie de personnalités africaines et internationales ont donné leurs avis, remarques et réflexions sur ce Nouveau modèle de développement (NMD) et son adéquation avec les changements socio-économiques qui s’opèrent dans le continent africain et dans le monde de façon globale. Intervenant à cette occasion, Mohammed Amrani, chargé des politiques agricoles au bureau sous-régional de l’Organisation des Nations-unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) pour l’Afrique du Nord, a qualifié le Nouveau modèle de développement du Maroc de futuriste, durable et créateur de valeur ajoutée.

«Ce modèle de développement place l’homme au cœur du développement. Il est conçu par des Marocains, avec les Marocains et pour les Marocains, est ancré dans une appartenance collective avec un futur commun», précise le responsable de la FAO.

Pour sa part, le directeur général du Bureau de prospective économique (BPE) du Sénégal, Moubarack Lo, a indiqué que «le NMD tire sa force du fait qu’il est élaboré par les Marocains. Il est venu pour pallier les insuffisances dont souffrait l’ancien modèle de développement, tout en mettant l’accent sur les défis à relever au niveau de ce nouveau modèle». Les participants ont mis en valeur le rôle de la science et du savoir-faire contenus dans ce Nouveau modèle de développement, notant qu’il s’agit d’un Maroc prospère, qui crée des richesses et des emplois de qualité, et d’un leadership régional dans des domaines bien ciblés.

Dans son intervention, Ahmed Reda Chami, membre de la Commission spéciale pour le modèle de développement, s’est attardé sur les principaux axes du nouveau modèle de développement, précisant qu’en tant que référentiel, le NMD a pris en compte toutes les dynamiques qui s’opèrent à l’échelle nationale et internationale. Chami a également mis en avant les perspectives du modèle qui offrent des opportunités d’investissement et de partenariat dans des domaines stratégiques, dont une économie productive, diversifiée et créatrice de richesses, un capital humain épanoui et qualifié ainsi qu’une solide inclusion sociale.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page