Maroc

Fès : l’USMBA conforte son classement international

Selon le classement au titre de 2021 du magazine Times Higher Education Impact Ranking, l’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah (USMBA) de Fès arrive, pour la troisième fois consécutive, en tête des universités marocaines.

Le palmarès des meilleures universités vient d’être dévoilé. Selon le classement international Times Higher Education Impact Ranking (THE) 2021, rendu public récemment, l’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah (USMBA) de Fès conforte son classement de première université au Maroc, comme cela a été le cas dans les classements de 2019 et 2020 (classement mondial des universités et classement des universités des pays émergents). L’université de Fès se situe dans la catégorie «800-1.000» établissements universitaires, suivie des universités Hassan II de Casablanca, Ibn Tofaïl de Kénitra, Cadi Ayyad de Marrakech et Mohammed V de Rabat, toutes classées au-delà de la 1.000e position. D’après les données du Times Higher Education University Ranking 2021 (THE), l’USMBA a obtenu la note de 59 pour l’indicateur des citations, qui relate l’importance, l’originalité et l’innovation des résultats de recherches publiés par ses chercheurs, contre un score de 53,2 en 2020.


Dans sa dernière version, le Times Higher Education World University Ranking a classé ses universités suivant 13 critères appréciant leurs réputation et performances. Il prend en considération l’environnement d’apprentissage, la recherche universitaire et le volume des contributions de l’université à l’impact de la recherche. Sont également jugées l’innovation et l’ouverture à l’international de l’établissement. Ce classement exclut les universités qui publient moins de 1.000 articles universitaires tous les quatre ans, ainsi que ceux publiant moins de 150 articles chaque année.

Le Times Higher Education World University Ranking s’appuie également sur de nombreux critères tels que l’importance du budget destiné à la recherche, le nombre de recherches publiées et leur influence dans le monde universitaire, ou encore le nombre d’étudiants étrangers inscrits à l’établissement. Pour le président de l’USMBA, Redouane Mrabet, «cette performance est le fruit de sacrifices de toutes les composantes de l’université, de l’engagement collectif efficace pour la hisser au rang de pôle ouvert de formation, de recherche et d’innovation».

Mehdi Idrissi / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page