Maroc

Fès : l’aménagement des parkings de la médina sur les rails

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Le programme d’aménagement de parkings, de réhabilitation des espaces publics et d’installation d’un dispositif d’information (2017-2022) devrait être livré dans les temps. Doté d’une enveloppe de 400 MDH, ce programme vise le renforcement de l’attractivité touristique de la médina de Fès et l’amélioration des conditions de vie de ses habitants.

Que ce soit à Boujloud, Oued Zhoun, Bab El Guissa, Bab El Hamra, Bin Lamdoun, Sidi Bounafaa, Aïn Azliten ou encore à Bab Jdid, le chantier d’aménagement des parkings donnant accès à l’ancienne médina de Fès est à une étape avancée dans sa réalisation. Actuellement, les projets de réhabilitation des ouvrants sont déjà achevés, alors que les projets de pavage des rues, d’adressage des rues, ruelles, places et placettes de la médina et d’installation de bornes d’information sont entrés dans leur phase finale. Ce programme, qui nécessite un investissement de 400 MDH, ambitionne de garantir un développement harmonieux pour les habitants, artisans et commerçants de l’ancienne médina. D’après les maquettes, les huit parkings seront dotés d’une capacité de plus de 3.600 places, et au moins deux d’entre eux seront souterrains. Ce projet s’accompagnera de la réhabilitation des espaces publics et l’installation d’un dispositif d’information. Projet doté d’un budget 100 MDH (inclus dans les 400 MDH).


Concernant le processus d’expropriation du foncier, quatre décrets ont été publiés au Bulletin officiel pour mettre ces terrains à la disposition du maître d’ouvrage. Pour construire le parking de la place Boujloud, la commune a procédé à l’expropriation de 46 biens privés, dont quatre appartenant à des propriétaires et 42 à des locataires.

Dans ce cadre, une commission administrative s’est réunie pour valoriser les indemnisations tant des ayants droit que des propriétaires. Parallèlement à ce chantier, un programme complémentaire de mise en valeur de la médina de Fès concerne la réhabilitation de 118 sites pour une enveloppe de 583 MDH. Actuellement, les travaux sont achevés au niveau de 20 sites, dont notamment le centre de patrimoine Bab Mahrouq, le hammam Makhfia et 15 fontaines. Dans sa globalité, il porte sur la restauration de 11 monuments historiques et sites emblématiques, 10 lieux de culte (mosquées et écoles coraniques) et 40 lieux de bien-être (hammams, fontaines et lieux sanitaires), la réhabilitation de 39 lieux d’artisanat et de commerce traditionnel, l’amélioration du paysage urbain et du cadre bâti (17 sites) et la réhabilitation de Dar Al Makina. En somme, ces programmes font suite à ceux de la restauration des monuments historiques et du traitement des bâtiments menaçant ruine déjà réalisés. Ceux-ci avaient concerné 27 monuments historiques, notamment des médersas, des foundouqs, des ponts, des souks, des tanneries, et des bordjs, ainsi que plus de 2.200 édifices menaçant ruine au sein de l’ancienne médina. 

Mehdi Idrissi / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page