Maroc

Fès : la course contre les déchets, au lendemain de l’Aïd

Fès a dû livrer une bataille acharnée contre des montagnes de déchets suite à l’Aïd El-Adha, accumulant 6.500 tonnes d’immondices. Ozone et Mecomar, les sociétés délégataires, ont mobilisé des centaines d’employés et d’engins pour restaurer la cité millénaire et nettoyer la ville en un temps record.

C’est une véritable bataille que la ville de Fès a dû mener contre les montagnes de déchets qui ont déferlé dans ses rues à l’occasion de l’Aïd El-Adha. La cité millénaire a vu son décor écorné par les tonnes de détritus qui se sont amoncelées ici et là. Une situation pour le moins préoccupante qui a nécessité une mobilisation générale des autorités locales et des société délégataires. Dès les premiers jours des festivités, l’ampleur du défi est apparue avec plus de 6.500 tonnes de déchets à collecter dans les différents quartiers et boulevards de la ville. Un chiffre qui a mis à rude épreuve les services de ramassage et de gestion des déchets.

Face à cette situation, les opérateurs en charge de la propreté urbaine ont déployé d’importants renforts humains et logistiques pour venir à bout de cette masse de détritus. Des camions-bennes, des bulldozers et des centaines d’employés ont été mobilisés dans une course contre la montre pour débarrasser la ville de ces amas malodorants. Jour et nuit, les équipes n’ont eu de cesse de sillonner les rues pour ramasser les derniers vestiges des festivités.

Fès 2 : Ozone passe à l’offensive
Soumise à rude épreuve par les critiques des habitants sur sa gestion des déchets, la société Ozone a dû livrer une véritable bataille rangée dans les arrondissements d’Agdal, les Mérinides, Saïss et Zouagha. À l’occasion de l’Aïd, ce ne sont pas moins de 5.000 tonnes d’immondices qui se sont accumulées dans cette vaste zone de Fès 2, mettant au défi le délégataire en charge de la collecte.

Dès l’aube, la société s’est préparée à livrer une véritable guerre en mobilisant un arsenal humain et logistique. Pas moins de 780 employés ont été déployés sur le terrain, épaulés par une flotte de plus de 100 camions-bennes de toutes tailles. Un dispositif renforcé par la location de 30 camions-grues, 9 gros porteurs et 17 bulldozers.

En seulement quelques jours, ce sont près de 5.000 tonnes de déchets en tout genre qui ont été déversées dans les décharges contrôlées de la ville par les équipes d’Ozone.

Mecomar valide son coup d’essai
Si le défi était de taille pour Ozone dans les quartiers de Fès 2, il n’était pas moindre pour Mecomar qui opère de manière provisoire, depuis mercredi dernier, dans la zone comprenant les arrondissements Fès-Médina et Jnane El Ouerd.

Face à l’afflux de déchets, la société délégataire s’est retrouvée sur le pied de guerre pour montrer ses qualités. Pas moins de 1.500 tonnes de détritus ont été collectées par la société, soit une moyenne de 387 tonnes par jour. Camions, engins de chantier et équipes ont ainsi été déployés dans les ruelles étroites et les places animées de l’ancienne médina. Une opération d’envergure et un véritable défi logistique tant le dédale de la Médina rend complexe les manœuvres des engins de ramassage.

Au-delà de la simple collecte des déchets, une vaste opération de nettoyage des conteneurs et des zones de célébrations a été menée. Les équipes sont même allées jusqu’à pulvériser des désinfectants pour parfaire le cadre et l’hygiène du lieu.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO


whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

Évolution des prix des fruits et légumes à Casablanca



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page