Maroc

Fès/Enseignement : le cycle Bachelor à la rentrée à l’Université Euromed

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Le cycle Bachelor sera institué par l’Université Euromed de Fès (UEMF), dès ce mois d’octobre. Proposé dans un premier temps par la Faculté des sciences humaines et sociales (F-SHS), ce système sera généralisé, de manière progressive, à l’ensemble des filières de l’UEMF. Accessibles après le baccalauréat, ces formations Bachelor ont une finalité commune, qui est de conjuguer modules de formation humaine et découverte des enjeux du monde de l’entreprise et de la société, en vue d’un large accès à différents métiers et à des possibilités variées de création d’entreprises innovantes.

«Le Bachelor constitue un tournant décisif dans l’évolution de l’enseignement au Maroc en général et à l’UEMF en particulier. La mise en œuvre de ce nouveau cycle permettra de combler les lacunes inhérentes au système Licence master doctorat (MD), tout en s’appuyant sur une approche pédagogique favorisant le développement personnel et l’acquisition des nouveaux codes du savoir, tels que l’esprit d’analyse et de synthèse, la rigueur et la technicité», précisent les responsables de l’université.


Ces nouveaux acquis permettront aux étudiants de répondre aux défis de l’innovation, imposés par la compétitivité mondiale, tout en satisfaisant aux besoins des entreprises nationales en matière de compétences de haut niveau, de maîtrise de dispositifs modernes d’ingénierie et de savoir-faire créatifs. Le nouveau cycle permettra, également, aux étudiants d’avoir accès à davantage de mobilité, via des échanges avec les universités américaines et européennes, et d’impulser de nouvelles dynamiques de création de start-up à forte valeur ajoutée. La rentrée 2021/2022 connaîtra le lancement de trois nouveaux Bachelors.

La première filière, «Méthodes et métiers de l’ingénierie culturelle», vise à former aux domaines de la culture et à ses stratégies de production et de diffusion. Grâce à des compétences techniques, linguistiques, de recherche et de communication acquises lors de son cursus, l’étudiant sera en mesure de faire du champ culturel un véritable levier de développement économique et social, aboutissant à l’émergence de nouvelles industries créatives et culturelles au Maroc. Le second Bachelor, «Traduction et relations internationales», propose une formation pluridisciplinaire, alliant les sciences humaines et sociales aux sciences juridiques et politiques. Il s’agit d’un format académique original et innovant, propre à l’UEMF.

Une fois leur diplôme décroché, les lauréats de ce Bachelor pourront intégrer des organismes nationaux et internationaux tels que les ministères (Culture, Affaires étrangères, Intérieur ou encore Justice) et les organisations internationales (ISESCO, UNESCO, UE, ONU…). Quant aux diplômés du troisième Bachelor, «Sciences sociales et management de la santé», ils auront accès à un certain nombre de métiers à valeur ajoutée, tels que l’expertise et le consulting en santé publique dans sa dimension sociale, l’accompagnement et le coaching des collectivités territoriales à travers la définition et la conduite de programmes de santé préventive, la gestion d’un établissement ou d’un centre hospitalier, et enfin l’ingénierie de projets en éducation à la santé. Signalons que seuls les étudiants inscrits en première année, à la prochaine rentrée universitaire, bénéficieront du système bachelor. 

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page