Maroc

Fermeture des écoles : les parents d’élèves en colère

Un collectif de parents d’élèves s’insurge contre la fermeture des établissements scolaires. Pour eux, l’enseignement à distance a montré ses limites et la scolarisation de leurs enfants est en danger.

Suite à la décision du gouvernement de fermer les établissements scolaires par mesure de sécurité, en raison de la recrudescence des cas de coronavirus au Maroc, le collectif des parents d’élèves réagit en adressant aux autorités compétentes et au ministère de l’Éducation nationale une lettre ouverte dans le but de «sensibiliser l’opinion publique à cette situation délicate qui prive du droit constitutionnel et fondamental qu’est l’éducation». Conscient que ce recours, à portée symbolique, a peu de chances de connaître une issue favorable, le collectif déclare cependant compter sur l’opinion publique pour faire entendre la voix de millions d’élèves marocains. Le collectif déplore la «décision tardive» du gouvernement d’annuler la rentrée des classes en présentiel dans les zones fermées au niveau national.

En effet, le gouvernement marocain a décidé, à la veille de la reprise des cours, d’annuler la rentrée scolaire et d’opter pour un enseignement à distance dans les zones les plus touchées par le virus. Par ailleurs, le collectif dénonce «l’absence de fondement» de cette décision, ajoutant que «les tenants et aboutissants qui la motivent nous échappent». Pour le collectif, une telle décision ne peut «être justifiée par le nombre de cas en réanimation et le nombre de décès», arguant que «la virulence et la dangerosité d’une épidémie ne se mesurent qu’à la lumière de ces deux paramètres et absolument pas au nombre de cas positifs». Sceptique quant à l’efficacité de l’enseignement à distance, le collectif estime que celui-ci a montré ses «limites» durant le confinement, «malgré l’implication des familles et des enseignants».

«L’enseignement en présentiel doit désormais reprendre afin d’ancrer les apprentissages et combler les lacunes éventuelles tout en permettant aux familles de retrouver un équilibre, tant économique que psychologique», souligne le collectif dans sa lettre.

Cette dernière rappelle également que dans beaucoup de pays, les autorités ont appelé les citoyens à apprendre à cohabiter avec le virus, ce qui équivaut à amorcer un retour contrôlé à la vie normale. Et le collectif de souligner que le retour à l’école fait partie intégrante de «cette nouvelle normalité», d’où la réclamation de «la réouverture immédiate de tous les établissements scolaires respectant les conditions d’hygiène et de prévention» établies par les autorités marocaines.

Mariama Ndoye / Les Inspirations Éco

Immobilier : pourquoi les prix sont en hausse continue ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page